Karl Lagerfeld : Pourquoi il ne se séparait jamais de ses lunettes noires

Karl Lagerfeld : Pourquoi il ne se séparait jamais de ses lunettes noires
Karl Lagerfeld portait presque toujours ses célèbres lunettes noires. Mais pourquoi avait-il cette habitude si particulière ?

A l’heure de se souvenir de Karl Lagerfeld, un élément essentiel vient à l’esprit de tout le monde. Au-delà de son talent et de sa folie douce, il était célèbre pour ses lunettes noires. Indémodables, mythiques, incontournables… On manque de mots pour décrire cet accessoire si particulier.

Karl Lagerfeld aussi mythique que ses lunettes

Le styliste de 85 ans s’est éteint mardi 19 février, dans la matinée, à l’Hôpital américain de Neuilly. La perte d’une icône à qui de nombreuses stars ont rendu hommage. Il a donné à la mode française et à la haute couture parisienne une nouvelle dimension. Mais, c’est lui-même qui était devenu au fil des années une véritable référence culturelle. Cheveux blancs en queue-de-cheval, costume noir à cravate, bagues en argent mais surtout ses célèbres lunettes noires.

Mais pourquoi les portait-il toujours en public ? Il s’était expliqué dans une interview à Marie Claire.

Quand j’étais très jeune, j’ai reçu un verre de whisky dans le visage par accident. Il n’avait pas été lancé pour m’atteindre, mais si je n’avais pas porté mes lunettes, j’aurais pu perdre un œil. Donc je ne sors jamais sans mes légendaires lunettes.

Pourquoi les lunettes devaient-elles être noires ? Il s’agit là d’une question de mode comme le reconnaissait lui-même Karl Lagerfeld.

Pour moi, les lunettes noires sont comme des ombres à paupières portables. A travers les verres teintés, le monde est plus beau et tout le monde rajeunit instantanément de 10 ans. Voilà pourquoi je porte toujours des lunettes noires.

Récemment, Karl Lagerfeld s’était affiché sans ses lunettes noires, un cliché très surprenant qui avait surpris beaucoup de monde.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !