Joey Starr se repend

Joey Starr se repend

A l’occasion d’une interview, Joey Starr s’est à nouveau exprimé sur sa condamnation en 2009 pour violences conjugales.

Joey Starr s’est prêté au jeu des questions de Léa Salamé pour le magazine GQ, notamment pour évoquer avec lui son nouveau métier de juré pour la Nouvelle Star.

Mais ce fut également l’occasion pour l’ex-leader d’NTM de revenir sept ans plus tôt lorsqu’il écopait de trois mois de prison ferme pour « Coups et blessures » sur la mère de ses enfants, Leïla Dixmier (photographe et directrice artistique).

Le rappeur s’était déjà épanché sur ces mois de prison dans les colonnes de Libération et confiait à l’époque :

Je ne suis pas quelqu’un qui rentre chez lui et qui bat sa femme. L’histoire que j’ai eue avec la mère de mes enfants, c’est elle qui a commencé à me frapper. Ca n’excuse rien.

Aussi, lorsque la chroniqueuse de Laurent Ruquier le questionne pour savoir s’il pouvait se montrer violent, faisant allusion à cette condamnation, Joey Starr répond avec impassibilité :

Je me suis battu avec elle, nuance. Je vous prie de croire que c’est de la princesse, de l’emmerdeuse de compétition et, malheureusement, je n’aime que ça. Donc, il y a des dommages collatéraux. Mais bien sûr que je regrette.

Léa Salamé a également demandé au rappeur :

Est-ce qu’on se guéri du fait que l’amour crétinise ?

Ce à quoi, il a assuré :

Non, on ne guérit jamais de ça. Quand je dis l’amour crétinise c’est que l’amour ça sent la barbe à papa comme ça sent la merde. Avec la mère de mes deux premiers enfants, on a eu deux beaux enfants, deux espèces de petits cons très smart, mais on a appris tous les deux à être des parents avec chacun une enfance compliquée … et à un moment donné, les fusibles se sont touchés.

Ainsi, à presque la cinquantaine, Joey Starr donne l’image d’un homme plus mesuré et équilibré entouré des siens, donc Marcello, né en janvier 2015, et de la nouvelle femme de sa vie, qui semble préfère rester discrète.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !