[Interview] Capucine Anav : sa nouvelle vie en tant que comédienne, sa web série, les critiques… elle nous répond !

[Interview] Capucine Anav : sa nouvelle vie en tant que comédienne, sa web série, les critiques… elle nous répond !
Chroniqueuse, animatrice, puis comédienne, Capucine Anav multiplie les casquettes. Mais si il y a bien un domaine dans lequel elle excelle, c'est bien en tant qu'actrice. Et oui, la belle Capucine joue le rôle de Justine dans sa web série "En Coloc" réalisée par Arnaud Mizzon. Et à l'occasion de la nouvelle saison, la jeune femme de 27 ans a bien voulu répondre à nos questions.

Potins.net : En ce moment les internautes ont le plaisir de te retrouver sur YouTube tous les dimanches à 16h dans un nouvel épisode de la web série En coloc réalisée par Arnaud Mizzon et produite par ta société de production. On le sait qu’une web série ne se monte pas comme ça, qu’il y a un énorme travail derrière, et que ça prend du temps, mais si tu devais faire un court résumé à nos lecteurs à partir du moment où tu as eu l’idée jusqu’au moment où le premier épisode a été diffusé sur Youtube, ça donnerait quoi ?

Capucine Anav : Comme tous les jeunes j’ai fait ma petite crise d’ado, j’en avais marre de vivre chez mes parents et je rêvais de faire une colocation. Sauf que malheureusement ça ne s’est jamais fait. J’avais une éducation assez stricte. C’était une frustration car quand on est jeune on a envie de tout partager avec ses amis. J’avais des amis qui étaient en coloc’, qui me racontaient plein de trucs et je me disais « c’est dingue tout ce qu’il se passe » et j’avais envie de raconter ça. Et vu qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, j’ai décidé de réaliser mon propre rêve en écrivant et en produisant cette web série. Ça m’a pris beaucoup de temps à monter ma société de production (Oroa Production, ndlr), d’écrire, de réaliser, de faire des rencontres, de faire des castings. Cette idée de base elle est venue j’avais 16 ans et elle s’est réalisée j’en avais 25.

Et puis finalement il s’est révélé que la série a été un énorme succès, on rappelle les chiffres : entre 100.000 à 500.000 vues par épisode. En tout 4 millions de vues sur YouTube. Quelle est la recette de ce succès selon toi ?

Je ne sais pas ce qui est à l’origine de ce succès. C’est très dur à dire. Après il y a ma communauté qui me suit depuis 7 ans, forcément ça aide j’en suis consciente. Je pense aussi que le casting plaît. Walid Ben Mabrouk est un acteur incroyable. Et je pense aussi que les spectateurs se sont attachés à Antony Vincent et à son personnage.

Dans cette deuxième saison il y a des guests comme Emma Cakecup, Camille Combal, ou Les déguns. D’ailleurs Emma Cakecup t’a remerciée pour cette opportunité que tu lui as donnée. Est-ce que c’était important pour toi ? 

De base j’avais vraiment envie de faire apparaître une Youtubeuse dans la saison 2. Et c’est vrai que j’ai eu un coup de cœur particulier pour Emma que j’avais déjà rencontrée un petit peu auparavant. Sa personnalité m’a interpellée. Je l’aime beaucoup. Je trouve ça très humble de sa part d’avoir accepté de jouer dans la série. Elle me remercie mais moi aussi je la remercie.

As-tu déjà pensé à d’autres personnalités qui pourraient faire leur apparition dans la série ?

Pas du tout. Je n’y ai pas encore réfléchi. J’attends que la saison 2 se termine.

– Y aura-t-il une saison 3 ?

Il faut que je redouble d’efforts, et je dois encore répondre à quelques rendez-vous pour pouvoir vous répondre s’il y aura une saison 3. Je ferai 50 saisons s’il le fallait. Je vais me battre pour qu’il y ait une saison 3 en tout cas.

Beaucoup d’internautes ont eu la surprise de découvrir tes talents d’actrice. Bien sûr il y a les avis positifs, cependant il y a malheureusement ceux qui critiquent. Qu’as-tu à leur répondre ?

Merci ! Je parle bien évidemment de ceux qui écrivent des critiques fondées et constructives. Je ne parle pas de ceux qui ne font rien de leur journée. Mais ceux qui font des critiques constructives m’ont donné l’envie de me surpasser. J’ai pris des cours et s’il y a une saison 3 j’essaierai encore de redoubler d’efforts. Les critiques m’ont vraiment permis d’avancer. Moi je prends tout et j’avance.

– En parlant de série, laquelle tu regardes en ce moment ?

Sans hésitation Munch ! Je fais une apparition dedans justement sur TF1.

– Beaucoup se demandent si on va te revoir en tant qu’animatrice ou chroniqueuse à une heure de grande écoute ?

Je ne sais pas. Pour le moment ce n’est pas mon objectif. On ne peut pas tout faire dans la vie, j’ai été animatrice, j’ai été chroniqueuse, j’ai fait de la radio et pour le moment j’ai envie de réaliser mon rêve dans la comédie. Quand j’entreprends un truc j’aime bien le faire à fond. Dans la vie il ne faut jamais dire jamais. Il me reste encore une carte à jouer c’est la comédie et une fois que j’aurai fait ça je saurai dans quoi je m’épanouis le plus.

On a parlé de tes talents d’actrice, de chroniqueuse mais certains te considèrent aussi comme une influenceuse. Que penses-tu de ce terme ? 

Je pars du principe que quand on est médiatisé, on est tous un petit peu influenceurs. On influence tous un petit peu. Par contre le mot qu’on utilise et qui me dérange c’est le mot « blogueur » ou « blogueuse ». Je ne suis pas blogueuse, je n’ai pas de blog. En revanche, le terme influenceuse ne me dérange pas. C’est cool je suis contente de me dire qu’il y a une communauté derrière moi. Je trouve ça trop chou, j’adore. Ça veut dire que quelque part on plaît donc c’est cool.

– Que penses-tu des influenceuses d’aujourd’hui comme Caroline Receveur par exemple ?

J’apprécie vraiment ce que fait Caroline Receveur dans le sens où elle sort de plein de télé-réalité, elle a fait Secret Story, les Anges, Hollywood Girls, et je trouve son parcours assez remarquable.

Tu as dit dans une interview que tu ne te sentais plus à ta place dans le domaine de la télé-réalité. Pourquoi ?

Parce que j’ai complètement tourné la page.

– Comment tu te projettes dans 10 ans ? 

C’est la question que je redoutais le plus (rires). Je vis au jour le jour, je déteste me projeter. J’ai énormément d’angoisses. Je me vois, en tous cas j’espère avec un mari et des enfants c’est le plus important. En ce qui concerne ma carrière je ne sais pas et je ne préfère même pas me poser la question (rires).

Propos recueillis par Aline. Toute reproduction ou citation est interdite sans la mention de Potins.net.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !