Le directeur marketing de Nocibé présente ses excuses après ses tweets polémiques

Le directeur marketing de Nocibé présente ses excuses après ses tweets polémiques
La marque Nocibé a fait parler d'elle hier sur Twitter pour des raisons dont elle se serait bien passée. Les dirigeants du groupe ont décidé de suspendre de ses fonctions leur directeur marketing à la suite de la publication de tweets clairement islamophobes.

Alain Bizeul, le directeur marketing de la marque Nocibé s’est fait remarquer sur le célèbre réseau social. Il répondait à un tweet de Yassine Belattar, qui était chroniqueur dans l’émission Audrey & Co. L’humoriste annonçait démissionner de la chaîne LCI, à la suite des propos polémiques tenus par Éric Zemmour.

 

Et alors qu’il ne visait personne en particulier, si ce n’est Éric Zemmour, Yassine Belattar a été pris à partie par le directeur marketing de la marque de cosmétiques Nocibé. Ce dernier l’a insulté via des tweets islamophobes, supprimés depuis.

 Un avis tranché

Alain Bizeul n’a pas pris de pincettes pour faire connaître sa vision de l’islam. À l’annonce de la démission de Yassine Belattar, le directeur marketing a fait voir ce qu’il en pensait :

Bon débarras pourriture d’islamiste… You make my day.

Lorsqu’un twittos l’interpelle pour lui dire que les seules « pourritures sont les fachos qui pullulent à l’écran », ce dernier se fait aussi recevoir et copieusement insulter.

 

La controverse a été beaucoup relayée sur Twitter et de nombreux internautes et de célébrités ont apporté leur soutien au chroniqueur. À l’instar de l’enseigne Decathlon, un appel au boycott de la marque de cosmétiques a été lancé. Cette dernière a annoncé dans un tweet se désolidariser complètement des propos de celui qui deviendra certainement son ancien cadre.

 

 

Alain Bizeul a depuis supprimé ses tweets polémiques, a changé son tweet name et mis son compte en mode privé. La direction de Nocibé a néanmoins décidé de le suspendre de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre et le cadre a présenté ses excuses, comme le révèle Le Parisien.

 Des excuses sincères ?

Au lendemain de la polémique, le directeur marketing a fait savoir qu’il regrettait ses propos par le biais de son avocat, Me Sahand Saber :

Les tweets d’Alain Bizeul visaient exclusivement l’idéologie islamiste radicale. Il se défend de tout propos raciste visant les musulmans, leur communauté et leur religion. Il ne s’adressait en aucun cas aux citoyens de confession musulmane, qu’il respecte sincèrement.

De plus, il regretterait « profondément que ses propos aient pu blesser et choquer » et « présente toutes ses excuses« .

Des excuses qui ne sont pas franchement adressées au principal intéressé. Yassine Belattar a toutefois l’intention de porter plainte, comme il l’a annoncé le 28 février au micro d’Europe 1 :

Ce cadre est représentant d’une marque qui à priori veut porter l’élégance à un très haut niveau.

Pour l’instant, aucune plainte n’a encore été enregistrée par les autorités.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !