Thomas Ngijol : Pointé du doigt par CopyComic, il le clashe violemment !

×
Après Gad Elmaleh, c’est Thomas Ngijol qui est devenu la cible de CopyComic. Le comique est sorti du silence pour descendre le youtubeur.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, et qui vivent donc probablement dans une grotte, le youtubeur CopyComic s’est donné pour mission d’exposer les humoristes français. Ce dernier analyse leurs spectacles et tente de trouver s’ils ont plagié ou non des comiques étrangers.

C’est Gad Elmaleh qui a le plus subi les foudres du youtubeur anonyme. Cependant, CopyComic semble avoir changé de cible en s’attaquant désormais à Thomas Ngijol. En effet, le youtubeur a posté une vidéo le 18 novembre 2019 dans laquelle il compare plusieurs extraits des spectacles de l’humoriste français à des comiques américains.

Selon lui, Thomas Ngijol se serait lourdement inspiré d’eux. Il n’hésite pas à sous-entendre qu’il s’agit même de plagiats.

Thomas Ngijol en colère, il descend le youtubeur CopyComic

Mis au courant que CopyComic a fait une vidéo sur lui, Thomas Ngijol a répondu de manière virulente à son détracteur via un post Instagram.

Il a commencé en déclarant :

On me signale à l’oreillette qu’un jeune geek me cherche des noises sur le net…

Par la suite, Thomas Ngijol s’est montré bien moins sympathique envers celui qui cherche à nuire à sa carrière.

Alors CopyComic comme ça tu veux détrôner le Duc !?!? Malheureusement tu vas te la prendre dans le uc ! […] Pour moi, à la base, un clash c’est entre deux hommes en face-à-face, pas entre un homme et un compte Twitter… Mais je vais me plier à tes règles Copy Caca. Tenter de réduire mon travail à ton montage pourri, mauvaise idée…

Il n’a pas hésité à ajouter :

Tu n’es rien d’autre qu’un pauvre ivrogne viral qui passe son temps à crier au complot au Bar Twitter […] Tu ne connais rien à mon métier Copy Djadja… Tu n’as jamais tout sacrifié, fait la queue pour essayer de jouer 5min dans une scène ouverte, prendre un bide, se sentir seul ou encore avoir peur avant de monter sur scène au point d’en avoir la chiasse ! Pauvre type !

Il a, bien évidemment, avoué que, comme tout le monde, il a été inspiré par certains humoristes tout comme des rappeurs s’inspirent d’artistes américains.

L’important c’est d’avoir sa propre identité !

Bien décidé à se défendre, il a commenté tous les extraits dévoilés par CopyComic en donnant sa version des faits.

Déchaîné, Thomas Ngijol termine en lui proposant plusieurs sites pornographiques afin que CopyComic trouve « d’éphémères moments de jouissance dans [sa] minable existence. »

Voilà qui est dit !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :