[Interview] Sylvie Ortega Munos : « Sheila est restée de marbre à l’enterrement de son propre fils »

×
C’est à cœur ouvert que Sylvie Ortega Munos, veuve de Ludovic Chancel, s’est confiée sur le drame de sa vie et son conflit avec Sheila, son ex-belle-mère.

C’est une véritable tragédie qu’a dû affronter Sylvie Ortega Munos. En juillet 2017, elle perdait Ludovic Chancel, l’homme de sa vie. Marquée au fer rouge par cette perte dévastatrice, la veuve du fils unique de Sheila continue son combat pour que la voix de son ex-mari se fasse toujours entendre.

Totalement délaissé par son père, Ludovic Chancel a, durant tout le long de sa vie, connu une relation en dents de scie avec sa mère. Désormais, c’est Sylvie Ortega Munos qui tient à rétablir sa vérité sur Annie Chancel, alias Sheila.

Dans cette interview exclusive qu’a bien voulu nous accorder Sylvie Ortega Munos à l’occasion du tournage du court-métrage Un dernier souffle de Jérémy Bellet, elle a tenu à en dire plus sur les raisons du décès de Ludovic Chancel :

On a dit cocaïne, on a dit médicaments, on a dit suicide. C’est pas ça. Pour moi Ludo est mort d’une crise de démence et dans un chagrin profond. A l’heure où je vous parle je peux vous dire qu’on peut tous mourir de chagrin.

Selon elle, Sheila est celle qui a fait en sorte que toute cette triste histoire soit médiatisée :

Je pense que cette femme-là aime vivre dans les rumeurs et elle aime se nourrir de ça tout simplement.

La terrible promesse qu’aurait voulu tenir Sylvie Ortega Munos

Avant la tragique disparition de Ludovic Chancel, ce dernier avait fait promettre plusieurs choses à Sylvie Ortega Munos. Il y a cependant une terrible promesse qu’elle n’a pas pu tenir.

La promesse que je n’ai pas pu tenir à Ludo et qui lui tenait à cœur c’est que s’il lui arrivait un pépin, un accident ou ce qu’il vient de se passer, il voulait qu’elle [Sheila, ndlr] l’apprenne par les magazines comme lui a appris le mariage de sa mère avec Yves Martin par les magazines ou plein d’autres choses.

Elle a également révélé :

Comme elle n’a jamais voulu le revoir en 9 ans, il estimait que s’il lui arrivait un pépin, il ne voulait pas qu’elle soit à son enterrement. Je n’ai pas pu tenir cette promesse, c’est elle que j’ai appelé en premier.

Sylvie Ortega Munos affirme que, malheureusement, elle aurait fait les choses bien différemment aujourd’hui :

Je pense que si c’était à refaire je ne l’appellerai pas. Ça ne servirait à rien pour la bonne raison qu’elle est restée de marbre et de glace à l’enterrement de son propre fils.

Remontée contre la chanteuse, Sylvie Ortega Munos a également fait part de son incompréhension face à certains choix de celle-ci.

En tant que mère je ne comprends pas qu’on perde son fils un mois de juillet et qu’on fête son anniversaire au mois d’août avec ses fans. Pour moi ce n’est pas possible.

Celle qui a gagné son procès face à Sheila a terminé sur ces mots déchirants :

Le jour où elle part elle aussi, j’espère qu’elle n’ira pas le rejoindre. Il faut qu’elle le laisse tranquille. Elle a été très dure sur Terre, j’espère qu’il ne croisera pas son chemin en haut.

L’intégralité de l’interview de Sylvie Ortega Munos est disponible en vidéo.

Toute reproduction ou citation est interdite sans la mention de Potins.net.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
1 commentaire
  1. Merci Madame Munos .Ne vous inquietez pas la majorité des français a compris qui est Sheila.C’est pas une femme trés reluisante beaucoup de Français en ont pris conscience .Bravo pour votre procés gagné ..

Chante comme si personne ne t'entendait !