“Une femme est là pour s’occuper de son homme” : les propos chocs et sexistes de Francesca Antoniotti sur C8

“Une femme est là pour s’occuper de son homme” : les propos chocs et sexistes de Francesca Antoniotti sur C8
Les propos sexistes de Francesca Antoniotti ont suscité de vives critiques.

Mercredi 31 octobre, une polémique a éclaté sur le plateau de C’est que de la télé. En effet, l’émission menée par Valérie Bénaïm a lancé le débat lié aux hommes au foyer. Un sujet qui a provoqué une vive réaction de la chroniqueuse Francesca Antoniotti qui estime que ces hommes manquent de virilité.

Rendez nous Charles Ingalls quoi ! Un homme, faut qu’il aille couper du bois, faut qu’il donne à manger à sa famille.

Très rapidement reprise par Valérie Benaim, la chroniqueuse ne s’est pas laissée faire.

Et dans le lit, qu’est-ce qu’il reste ? Je suis très old school. Je suis désolée. Je vais sûrement me faire déchirer sur les réseaux sociaux. Mais c’est très assumé. J’aime les hommes qui sont des hommes (…) . Je n’ai pas envie que mon mec passe la journée  à passer le balai et à changer les couches. J’ai envie que ce soit un homme. Qu’il aille couper du bois ou qu’il aille gagner sa vie. Mais qu’il rentre à la maison, que je lui fasse à manger, que je m’occupe de lui. Je veux être une femme soumise.

“Les femmes aiment le pouvoir”

Interrompue une nouvelle fois par la présentatrice, la chroniqueuse corse continue sur la lancée en affirmant que “les femmes aiment le pouvoir”.

Je trouve que c’est mon rôle. J’adore ça. Je trouve qu’une femme est là pour s’occuper de son homme. C’est peut-être pour ça que je suis seule. Mais j’en rêve, je suis prête à tout. Vous savez pourquoi ? Parce que sexuellement, si vous ne voyez plus votre homme comme un homme fort qui coupe du bois, par exemple, il ne peut plus vous exciter. Je m’excuse, mais ce n’est que mon avis (…) Les femme aiment le pouvoir. Les femmes aiment l’ambition. Je ne suis pas faux-cul. J’aime un mec qui en a.

Des déclarations très rapidement reprises sur les réseaux sociaux qui n’ont pas hésité à dénoncer des propos sexistes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :