TPMP : Soraya Riffy porte plainte contre Jean-Michel Maire et s’explique

TPMP : Soraya Riffy porte plainte contre Jean-Michel Maire et s’explique
Elle avait déclaré ne pas vouloir porter plainte contre Jean-Michel Maire. Embrassée de force par le chroniqueur de Cyril Hanouna lors de son passage dans "Touche pas à mon poste", Soraya Riffy est finalement revenue sur sa décision... et s'explique.

C’est un bisou qui a fait couler beaucoup d’encre. Octobre 2016 : Soraya Riffy, une danseuse marseillaise, était invitée sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste. Jean-Michel Maire en avait alors profité pour déposer un baiser sur la poitrine de la jeune femme, et ce contre son gré. Une séquence qui avait choqué les téléspectateurs et qui avait valu à Jean-Michel Maire une pluie de critiques. Ainsi, il n’avait pas tardé à présenter ses excuses, les larmes aux yeux.

Un an et demi après les faits, Soraya Riffy a finalement décidé de porter plainte contre le chroniqueur de Touche pas à mon poste. Une plainte sur laquelle elle s’explique dans les colonnes de TV Mag – Figaro.

Ainsi, la jeune femme confie :

Au début, j’ai réagi de manière empathique envers Jean-Michel Maire puisqu’il m’avait contacté pour me dire que sa fille était harcelée à l’école. Sur le moment, je n’ai pas pensé à moi. Par ailleurs, la production m’a également appelée me conseillant de ne rien faire.

Et d’ajouter :

Mais au final, je me suis rendu compte qu’en effet il avait eu un comportement inacceptable. En plus de cela, je me suis fait agresser et insulter dans la rue. Ça devenait difficile, je n’osais même plus sortir. Ma vie s’est dégradée, je me suis renfermée sur moi-même, j’ai échoué dans mes études…

“J’ai fait une dépres­sion”

Depuis un an, la vie de Soraya Riffy est devenue “un vrai calvaire” :

Je reçois de nombreuses critiques, des menaces de mort, des allu­sions vrai­ment malsaines me concer­nant. C’est très dur à vivre à long terme aussi bien dans ma vie sociale que dans ma vie fami­liale. J’ai rencon­tré beau­coup de diffi­cul­tés, j’ai fait une dépres­sion.

Selon le magazine Closer, Jean-Michel Maire aurait été entendu par la police lundi 26 mars. Pour le moment, le chroniqueur de Cyril Hanouna ne s’est pas exprimé sur l’affaire.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :