TPMP : Le Refuge reconnaît avoir menti à propos du canular homophobe

TPMP : Le Refuge reconnaît avoir menti à propos du canular homophobe
Après la diffusion du canular homophobe dans le prime "TPMP : Radio Baba", Le Refuge avait expliqué qu'un adolescent "dans un état de détresse morale épouvantable" l'avait appelé. Cela serait cependant un mensonge !

18 mois après le canular homophobe diffusé en direct pendant le prime de TPMP intitulé Radio Baba, Le Refuge est revenu sur ses déclarations.

À l’époque, l’association avait assuré qu’un adolescent l’avait contactée en pleurs à la suite du canular. En réalité, cet appel a été inventé par un membre du Refuge.

Un adolescent « dans un état de détresse morale épouvantable » à cause du canular

Le 18 mai 2017, Cyril Hanouna faisait un canular jugé homophobe dans le prime Radio Baba. Après avoir posté une annonce sur le site VivaStreet, l’animateur avait piégé par téléphone plusieurs homosexuels en direct, en prenant volontairement une voix caricaturale. Des centaines de plaintes avaient immédiatement été déposées au Conseil Supérieur Audiovisuel. Dans la foulée, certains annonceurs avaient préféré ne plus être associés au talk-show. Le 26 juillet 2017, le CSA avait fini par attribuer une amende de 3 millions d’euros à la chaîne C8.

Le Refuge, association qui lutte contre l’isolement des jeunes en leur proposant un hébergement, avait notamment déposé une plainte au CSA à la suite du canular. Par ailleurs, Nicolas Noguier, président de l’organisation, avait expliqué avoir reçu l’appel d’un jeune piégé par Cyril Hanouna. Il avait notamment assuré que l’adolescent était « dans un état de détresse morale épouvantable ». Il avait également ajouté :

Nous avons été fort démunis devant ses pleurs et sa peur d’être reconnu par ses parents et son entourage. Nous n’avons pas son numéro et nous ne savons pas ce qu’il est devenu.

Cependant, le profil décrit par Romain, l’écoutant de l’association, ne correspondait à aucun de celui des piégés. Le Refuge avait néanmoins maintenu ses affirmations. Nicolas Noguier avait en effet insisté, dans des déclarations citées par nos confrères de TV Mag :

Je confirme qu’un jeune garçon indiquant s’être fait piéger par Cyril Hanouna a bien contacté notre dispositif d’écoute le vendredi 19 mai 2017 à 3h26 du matin et le mardi 23 mai 2017 à 14h48.

Notre premier écoutant a eu un jeune homme en pleurs. Lors du second appel, le jeune garçon a indiqué à la responsable de ligne d’écoute être en sécurité chez une tierce personne.

« Il n’y a pas d’adolescent victime » assure Le Refuge

L’Express a révélé ce mercredi 28 novembre que ces appels n’avaient en réalité jamais été passés. Le 24 mai 2019, une audience se tiendra à la suite d’une plainte pour diffamation déposée par H2O Productions contre Le Refuge. La société de production avait décidé de porter plainte après que l’association ait fait une déposition auprès de la police sur ce prétendu appel.

Me Emmanuel Pierrat, avocat du Refuge et de Nicolas Noguier, a déclaré à propos du faux appel :

Il n’y a jamais eu d’appel de détresse et il n’y a pas d’adolescent victime. […] Un bénévole, pris dans la folie qui a succédé à la diffusion de la séquence, a inventé un appel au secours qui n’existait pas. Quand Nicolas Noguier a fini par comprendre qu’il avait été abusé, le mal était fait.

L’avocat a par ailleurs assuré que le canular de Cyril Hanouna n’était « pas de l’homophobie, mais de la connerie ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :