TPMP : Jean-Michel Maire s’exprime après la plainte de Soraya Riffy

En octobre 2016, Jean-Michel Maire avait embrassé de force la danseuse Soraya Riffy, qui était alors invitée sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Aujourd'hui, la jeune femme a décidé de porter plainte contre l'animateur pour agression sexuelle. Une plainte sur laquelle s'exprime le principal concerné.

Un an et demi après avoir été embrassée de force par Jean-Michel Maire, sur le plateau de  Touche pas à mon poste, Soraya Riffy a décidé de porter plainte contre le chroniqueur pour « agression sexuelle« . Une décision sur laquelle elle s’est expliquée dans les colonnes de TV Mag :

Je reçois de nombreuses critiques, des menaces de mort, des allusions vraiment malsaines me concernant. C’est très dur à vivre à long terme aussi bien dans ma vie sociale que dans ma vie familiale. J’ai rencontré beaucoup de difficultés, j’ai fait une dépression.

Jeudi 29 mars, Jean-Maire est revenu sur cette affaire sur le plateau de l’émission présentée par Cyril Hanouna. Visiblement secoué par cette plainte, il confie :

Je l’ai appris en fin de semaine dernière. Un commissaire de Boulogne m’a appelé pour me dire que Soraya Riffi avait déposé plainte pour agression sexuelle. Du coup, j’ai été convoqué par la police, entendu, vu par un psychiatre. Donc maintenant, ça va peut-être allé devant un tribunal, je ne sais pas encore. Ça dépend si la plainte est recevable, et après, il y aura une instruction, pour le moment on est dans les auditions.

Une plainte que Jean-Michel Maire ne comprend pas

S’il reconnaît que son geste était « très indé­li­cat, déplacé, lourd », le chroniqueur de Touche pas à mon poste avoue toutefois ne pas comprendre cette plainte, qui a été déposée 18 mois après les faits.

Et d’expliquer :

Je l’avais eue au téléphone une fois après l’affaire, et on s’était expliqués largement. Elle était même plutôt embêtée des rebondissements et des conséquences de mon acte très indélicat, lourd, déplacé, j’admets (…) Je ne sais pas pourquoi maintenant, elle a déposé plainte. Je ne l’ai jamais revue, ni eue au téléphone depuis un an et demi.

Un choix qu’il confie toutefois respecter…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :