#Quotidien : Florence Foresti en duplex hilarant avec Martin Weill

Florence Foresti est fan du journaliste Martin Weill et a pu lui parler en duplex sur le plateau de l’émission « Quotidien ».

Mercredi 1 mars, Florence Foresti était l’invitée du programme Quotidien présenté par Yann Barthès sur TMC. L’humoriste préférée des français est venue présenter le film De plus belle d’Anne-Gaëlle Daval dans lequel elle tient le premier rôle. C’est dans un autre registre que celui de la comédie qu’a souhaité se lancer Florence Foresti avec ce nouveau projet. Elle y incarne une femme qui cherche à retrouver sa féminité après un cancer du sein.

Malgré tout, la maman de Toni reste toujours aussi drôle et l’a montré durant l’émission.

Florence Foresti fan de Martin Weill

A peine arrivée sur le plateau, Florence Foresti est apostrophée par Yann Barthès. L’animateur a entendu dire que l’humoriste était fan de Martin Weill. Le journaliste de 29 ans est devenu une figure emblématique du petit écran. Il était déjà aux côtés de Yann Barthès dans l’ancienne version du Petit journal de Canal+.

Pleine d’humour, Florence Foresti a alors gentiment rouspété :

Oui et vous me l’envoyez toujours dans des territoires dangereux j’en ai marre. Il va revenir tout abîmé.

En duplex avec l’envoyé spécial

Yann Barthès fait alors un duplex entre l’humoriste et Martin Weill en direct de Washington sous la pluie.

Oh mon chat ! Regarde il est tout mouillé mon chaton. Bonjour Martin.

Très attentionnée face à un Martin Weill quelque peu embarrassé, Florence Foresti semblait ravie de pouvoir converser avec le jeune homme.

Tu vas prendre froid […] Vous le rangez, vous me lui mettez une grosse écharpe. Je ne veux pas que tu rentres malade.

Martin Weill troublé par l’humoriste

Gêné et amusé à la fois, Martin Weill a demandé à l’animateur de couper le duplex pour ne pas qu’on le voit rougir.

Florence Foresti a continué en demandant à la production de fournir un parapluie au journaliste.

Ah il est tout pâle. T’as vu je le trouble.

Yann Barthès a alors déclaré qu’il était timide, ce à quoi Florence Foresti a répondu :

Oui, c’est ça qu’on aime chez lui.

Martin Weill est ensuite sorti du champ mais la caméra l’a suivi. Avec son humour décapant, Florence Foresti a repris de plus bel :

Mais foutez lui la paix. Je suis d’accord avec vous Martin, [votre patron] vous harcèle. […] Coupez moi ce duplex, pauvre chou.

Florence Foresti a terminé en envoyant un baiser à Martin Weill qui, désormais, sait avoir une fan célèbre.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,
Emission(s) liés à cet article :

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Potins.net