Pour Bolloré, « pas de plan B » pour le Grand Journal de Maïténa Biraben

Pour Bolloré, « pas de plan B » pour le Grand Journal de Maïténa Biraben

On ne vous apprend rien quand on vous dit que rien ne va plus sur Canal+ ! Depuis que Bolloré a décidé de revoir la grille des programmes, il semble bien que la sauce ne prenne pas. Et notamment pour Le Grand Journal version Biraben qui peine à trouver son public. Dans une interview accordée à RTL, le patron de la chaîne cryptée a déclaré « qu’il n’y avait pas de plan B » pour l’émission.

Maïténa Biraben peut être rassurée : elle ne sera pas remplacée à la tête du Grand Journal ! Nouvelle rassurante ou calvaire pour la journaliste ? C’est en tout cas ce qu’a annoncé Vincent Bolloré dans une interview qu’il a accordé à RTL ce jeudi 8 octobre.

Le patron de la chaîne a expliqué qu’il ne pouvait pas dresser un bilan en seulement quatre semaines d’antenne. Il veut laisser plus de temps au Grand Journal pour essayer de faire ses preuves.

Bolloré a également confirmé à Yves Calvi sur RTL, que Maïténa Biraben sera bien à la tête du talk show quotidien jusqu’en 2022 ! Il a aussi annoncé qu’il n’y avait pas de plan B pour le programme.

Et il en a profité pour démentir catégoriquement l’information sortie dans La Lettre de l’expansion ce lundi, concernant les négociations avec Jean-Marc Morandini pour récupérer la case horaire de l’access prime time de la chaîne cryptée.

Maïténa Biraben qui avait accepté de reprendre la case horaire et non l’émission est donc coincée dans cette prison audiovisuelle. Depuis sa rentrée, l’ancienne présentatrice du Supplément est la cible des critiques et moqueries de la part des téléspectateurs et doit faire face à des polémiques comme le fameux « discours de vérité du FN ».

Les audiences ? N’en parlons pas ! Elles sont mauvaises et pires que celles d’Antoine de Caunes !

Vincent Bolloré a également expliqué sa vision de voir les choses pour repenser le modèle de Canal+, qui selon lui, est en train de s’essouffler. Son objectif est de réduire les plages en clair de la chaîne pour inciter les téléspectateurs à s’abonner pour découvrir du contenu exclusif en crypté. Il ajoute au passage que la maison mère (Vivendi) va investir dans les contenus, notamment dans le cinéma, le sport, les émission et la culture et espère que tous ces efforts porteront leurs fruits !

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :