Maïténa Biraben fait sa rentrée dans le Grand Journal

Maïténa Biraben fait sa rentrée dans le Grand Journal

C’est le jour J pour Maïténa Biraben : l’animatrice de Canal + reprend ce soir la présentation du Grand Journal en succédant ainsi à Michel Denisot et Antoine De Caunes.

Alors que la majorité des émissions du PAF ont fait leur retour sur nos petits écrans depuis maintenant une semaine, c’est ce soir que Le Grand Journal fait sa rentrée sur Canal +. Il faut dire qu’il y a eu un beau remue-ménage sur la grille des programmes de la chaîne. Un peu à la façon des chaises musicales, tous les animateurs ont changé d’émission.

A l’annonce du départ d’Antoine De Caunes à la tête du Grand Journal en fin de saison dernière, Canal + a dû réfléchir à son éventuel remplaçant. Le choix de la chaîne cryptée s’est donc porté sur Maïténa Biraben, la présentatrice du Supplément diffusé tous les week-end. En acceptant de reprendre la tête de l’access, il faut donc trouver le remplaçant de la journaliste. C’est ainsi qu’Ali Baddou reprend l’animation du Supplément, remplacé par Daphné Bürki dans la Nouvelle Edition tous les midi, elle-même remplacée par Ophélie Meunier à la présentation du Tube, programmé le samedi. Bref, un remaniement interne intensif.

Pour l’occasion, le Grand Journal fait peau neuve : ça commence avec un nouveau logo, publié sur le compte Twitter de l’émission, un nouveau décor et une nouvelle formule ! Qui dit nouvelle formule, dit nouveaux chroniqueurs. Mouloud Achour qui animait la Clique le samedi midi, Laurent Bastide, journaliste chez Elle et Cyrille Eldin, chroniqueur dans le Supplément et spécialiste des interviews politiques décalés, rejoindront Augustin Trapenard, seul rescapé des chroniqueurs de la saison précédente.

L’autre nouveauté, c’est que la célèbre Miss Météo ne devrait plus faire son apparition pendant l’émission et que le talentueux Kyan Kohjandi fera son retour avec un nouveau programme court façon Bref, intitulé Bloqués, l’histoire de deux mecs coincés dans leur canapé.

Maïténa Biraben va relever l’un des plus gros défis de sa vie, mais selon les journalistes du Parisien venus l’interroger pour l’occasion, cela ne la faisait absolument pas stresser au contraire : elle est impatiente ! Elle se donne jusqu’à Noël pour installer la nouvelle version du Grand Journal afin d’imposer un certain rythme et la fluidité nécessaire.

Adoubée par le présentateur historique de l’émission, Michel Denisot fait une entière confiance à la journaliste qui n’a pas hésité à tweeter son soutien  :

Pour la première de la saison, Maïtena Biraben recevra le premier ministre Manuel Valls à partir de 18h50 en clair sur Canal +.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Potins.net