#LGJ : Maïtena Biraben en colère pousse un coup de gueule

#LGJ : Maïtena Biraben en colère pousse un coup de gueule

De retour dans Le Grand Journal après plusieurs jours d’absence, Maïtena Biraben a tenu à mettre fin aux rumeurs dont elle fait l’objet. Attention, coup de gueule !

Cela fait quelques jours que Maïtena Biraben est absente du Grand Journal. Officiellement, l’animatrice de Canal+ est malade. Officieusement, il se murmure que Maïtena Biraben aurait claqué la porte de l’émission suite à une altercation avec ses équipes. En effet, l’animatrice du Grand Journal reprocherait à ses collaborateurs leur manque de réactivité après l’annonce du décès de Prince.

Alors que la rumeur gonfle, Maïtena Biraben s’est exprimée pour la première fois depuis son absence. Et c’est au micro de RTL que l’animatrice a poussé un coup de gueule. Maïtena Biraben a une fois de plus indiqué avoir eu un souci de santé ces derniers jours. En colère, elle a précisé :

Je suis un peu sidérée. On a pu lire que j’avais été mise à pied par ma chaîne, donc, je le déments, la chaîne aussi.

Et d’ajouter :

On a pu lire que, contrariée, je ne vais pas à mon travail, alors je sais bien qu’on fait un métier bizarre à la télé mais, quand même, on est soumis au même code du travail que tout le monde. On ne peut ne pas aller faire son travail parce qu’on est contrarié. Je trouve cela tellement drôle !

Enfin, la journaliste a tenu à mettre fin aux rumeurs :

Il a été dit que je serais comme une espèce de marâtre, fâchée contre mon équipe après l’émission du décès de Prince. Encore une fois, les rédactions sont des endroits où on hurle de rire et on s’engueule, oui, mais ce n’est pas le sujet. Ça n’existe pas quelqu’un qui ne retourne pas faire son travail parce qu’il s’est engueulé avec sa rédaction !

Voilà qui a le mérite d’être clair. D’ailleurs, Maïtena Biraben a tenu à faire savoir qu’elle serait de retour à l’antenne ce mercredi soir. Fin du débat ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :