« L’Aventure Robinson » : Marine Lorphelin revient sur la violente agression qu’elle a subi avec son compagnon

« L’Aventure Robinson » : Marine Lorphelin revient sur la violente agression qu’elle a subi avec son compagnon
Plusieurs mois après la violente agression qu'elle a subie avec son chéri, Marine Lorphelin a décidé de revenir dessus dans l'émission l'Aventure Robinson. Plus de détails par ici.

L’année 2018 a très, très mal commencé pour la sublime Marine Lorphelin. Et pour cause, l’ex Miss France a été victime d’une violente agression avec son compagnon le soir du nouvel an à Lyon. Un jeune homme souffrant de troubles mentaux s’est jeté sur le couple et a poignardé le chéri de Marine Lorphelin au niveau du menton et de la joue. Une scène très violente qui a profondément marqué les deux tourtereaux. Jusqu’à aujourd’hui, la jolie brune avait fait le choix de ne pas s’exprimer sur ce sujet dans les médias.

Marine Lorphelin revient sur l’agression qu’elle a subie

Au cours de sa participation à l’émission l’Aventure Robinson qui sera diffusée le 14 décembre prochain sur TF1, la jeune femme a tout de même décidé de se confier au sujet de cette agression. En effet, avec son partenaire de jeu, Vincent Lagaf, Marine Lorphelin a accepté de s’exprimer sur des sujets très intimes et privés. Cette scène plutôt traumatisante en fait inévitablement partie. Interrogée par LCI, l’étudiante en médecine a expliqué :

Je n’en avais jamais parlé, je n’avais jamais répondu aux interviews sur ce sujet parce que je n’en ressentais pas le besoin. Je n’avais pas non plus envie de créer un buzz autour de ça. Mais là, avec Vincent, on a partagé de bonnes expériences de nos différents parcours, comme aussi des déceptions et des choses un peu plus profondes, un peu plus difficiles à vivre. Je me suis dit que peut-être c’était bien d’exorciser. Et de faire passer un message aussi. Une agression, ça arrive à tout le monde et ça m’a donné l’occasion dire aux jeunes femmes : ‘faites attention, ne soyez pas trop naïves’. Tout n’est pas rose.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :