L’Amour est dans le pré : Thomas se confie sur son émouvant coming-out

L’Amour est dans le pré : Thomas se confie sur son émouvant coming-out
Thomas, le jeune ostréiculteur breton de "L'amour est dans le pré", a ému les téléspectateurs avec ses confidences sur son coming-out.

Thomas, deuxième agriculteur gay à participer à l’Amour est dans le pré, a indéniablement séduit le public par son physique et son charisme. Mais ce qui a le plus touché, c’est avant tout son message de tolérance en évoquant son homosexualité.

« Le jour où tu t’acceptes, ça va mieux »

Le lundi 22 janvier, les téléspectateurs ont pu découvrir les 7 portraits d’agriculteurs dans l’Amour est dans le pré sur M6. Parmi l’un des plus marquants, Thomas. Timide, réservé, mais plutôt beau gosse, le candidat ne laisse pas les femmes indifférentes. Or, le jeune ostréiculteur breton est plutôt intéressé par les hommes. D’ailleurs, il est revenu sur son coming-out et sur le moment où il a compris qu’il était homosexuel

Tu ne comprends pas ce qui se passe. Tu ne comprends pas pourquoi tu aimes tes potes et pas tes copines. Tu fais comme tout le monde, tu sors avec des filles… Mais après, tu t’aperçois que tu n’es pas toi. Et là, ça commence à être dur. C’est le moment où c’est le plus compliqué, parce que, du coup, tu affrontes un peu la société en disant : « Eh ! bien non, je suis comme ça ». Mais le jour où tu t’acceptes, ça va mieux. Tu te dis, que de toute façon : « Je n’ai pas d’autres choix que d’être moi-même ».

a-t-il expliqué à Karine Lemarchand.

« Ils ont été perdus comme moi je l’ai été »

En couple pendant dix ans avec son ex-compagnon, Thomas est célibataire depuis deux ans. Il a aussi raconté la manière dont il a annoncé son orientation sexuelle à ses parents. Ces derniers se sont montrés compréhensifs.

Ce sont des choses pas évidentes à dire, surtout à ta famille qui a pensé à autre chose pour toi, qui a imaginé une autre voie, forcément et naturellement, en fait. Après, je n’ai pas eu de vraies difficultés avec mes parents parce qu’ils ont quand même été assez cool avec ça. Ils ont été perdus comme moi je l’ai été et, du coup, il fallait leur laisser du temps. Je pense que tant je suis heureux, ça leur convient.

Un vrai message de tolérance, qui a touché beaucoup d’internautes sur Twitter.

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Potins.net