Koh Lanta : « Une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle »

Koh Lanta : « Une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle »
Face aux rumeurs qui circulent depuis l'annonce de la fin du tournage de la nouvelle saison de "Koh-Lanta", la société de production ALP a dévoilé de nouvelles informations et évoque "une agression sexuelle présumée".

Que s’est-il passé dans la nuit du 4ème au 5ème jour de tournage de Koh-Lanta ? Telle est la question que tout le monde se pose depuis que la société Adventure Line Productions (ALP) a annoncé, via communiqué, que le tournage de ces nouvelles aventures avait été annulé suite « à un événement extérieur au jeu » qui est survenu entre deux candidats de l’émission. Ainsi, les membres de la production ont estimé qu’il était « impossible de poursuivre cette nouvelle édition dans des conditions suffisamment sereines« .

Si la production a refusé, dans un premier temps, d’en dévoiler davantage, il se murmure qu’une tentative d’agression sexuelle serait à l’origine de cette décision. Selon les informations de nos confrères d’Europe 1, « il s’agirait d’une tentative de viol d’un candidat sur une candidate ».

Une agression sexuelle présumée

Face aux rumeurs, la société Adventure Line Productions a fini par sortir de son silence. Ainsi, elle a expliqué, via un nouveau communiqué, qu’une « concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle« . Et d’ajouter :

Ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné.

La production poursuit :

Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre, raison pour laquelle il a été indiqué hier qu’il ne serait fait aucun autre commentaire.

Nos confrères de BFM TV précisent « qu’aucune plainte n’a, pour l’heure, été enregistrée par le parquet de Paris ».

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :