Kim Cattrall en guerre contre le jeunisme à Hollywood

Kim Cattrall en guerre contre le jeunisme à Hollywood
Kim Cattrall, alias Samantha dans la série à succès Sex & The City, avoue peiner actuellement à trouver des rôles lui correspondant vraiment. Elle se plaint du conformisme régnant à Hollywood dans le monde du cinéma.

Le rôle de la confiante et sulfureuse Samantha Jones a permis à l’actrice anglo-canadienne de se faire connaître internationalement dans le monde du cinéma. Après avoir étudié à l’American Academic of Dramatic Arts de New York, la belle blonde a ensuite enchaîné les rôles dans de grosses productions des années 1980, comme Police Academy. Elle sera également à l’affiche de Hold Up avec notre vedette nationale Jean-Paul Belmondo. Elle tournera même sous la direction de Brian de Palma dans le film Le Bûcher des Vanités. Kim Cattrall n’était donc pas une novice quand elle a été approchée pour interpréter Samantha dans Sex & The City, diffusée pendant six ans jusqu’en 2004 à la télévision américaine. Et cela l’aura aidé à la propulser à une renommée internationale.

 

Une femme qui s’assume

Samantha faisait partie des héroïnes de la série, fashionistas libérées en phase avec leur époque. Ces quatre bonnes copines new-yorkaises vivaient et croquaient la vie sans se soucier du qu’en dira-t-on.

Elles auront permis à une quantité de jeunes filles d’avoir un nouveau regard sur leur vie sociale, sexuelle et sentimentale.

Samantha Jones était sans conteste la plus affirmée et scandaleuse du « quatuor ». Toujours à la pointe de la mode, aguicheuse et prête à consommer. Elle assumait totalement ses pulsions sexuelles ainsi que son attirance exclusive pour les hommes plus jeunes qu’elle. Cela aura même permis à l’actrice d’enfin se considérer comme une femme désirable, de croire désormais en ses atouts. Et de pousser un coup de gueule contre le jeunisme grandissant à Hollywood. Il restreint selon elle, les propositions de rôles pour les femmes mâtures. Elle a notamment confié, invitée mardi dernier dans le Victoria Derbyshire show, populaire talk show britannique:

 Je pense que le choix des rôles est vrai­ment limité et nous cantonne à deux posi­tions : incar­ner quelqu’un qui veut rester jeune à tout prix ou quelqu’un qui a lâché l’af­faire. C’est pour cela que je suis deve­nue produc­trice.

 

Samantha Cattrall ou Kim Jones ?

À 60 ans, elle estime que les actrices de son âge sont mises de côté ou confinées à des rôles déjà taillés sur mesure. Elle poursuit:

Je ne suis pas prête à jouer quelqu’un de grotesque ou à être consi­dé­rée comme une très très vieille femme à 60 ans, ce n’est pas ce que je suis, ce que je ressens ou l’image que j’ai de moi.

La plupart des directeurs de casting à qui elle a eu affaire il y a peu, lui a demandé de paraître bien plus jeune que son âge. Mais ce n’est certainement pas une condition à laquelle elle compte se plier:

Avoir 60 ans main­te­nant n’a plus rien avoir avec avoir 60 ans à l’époque de ma mère. J’ai eu la chance de pouvoir entre­te­nir ma forme physique, d’avoir accès à une éduca­tion et à telle­ment de choses qui m’ont stimu­lée menta­le­ment et physique­ment.

La sexagénaire ressemble de plus en plus à son personnage et apparaît confiante et décidée. Ce qui contraste beaucoup avec l’image qu’elle avait d’elle-même, à 41 ans quand elle a finalement accepté de jouer dans la fameuse série.

En 1997, une femme de plus de 40 ans n’était pas consi­dé­rée comme dyna­mique et dési­rable. Je ne pensais pas pouvoir m’en sortir, je ne pensais pas que le public croi­rait autant en elle. J’avais tort ! Saman­tha a cassé les codes de toute une géné­ra­tion.

Visiblement, elle ne pense plus être dans les premiers choix. Mais Kim Cattrall reste une actrice talentueuse qui a su redonner confiance en beaucoup de femmes.

Plus sur le sujet

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Potins.net