Enora Malagré estime que les chroniqueurs de TPMP sont « payés à rien foutre »

Enora Malagré estime que les chroniqueurs de TPMP sont « payés à rien foutre »
Sur le plateau de « Salut les Terriens », Enora Malagré est revenue sur ses propos affirmant que les chroniqueurs de TPMP touchaient beaucoup pour pas grand-chose.

La page Touche pas à mon poste semble bel et bien tournée pour Enora Malagré. De toute manière, difficile d’imaginer qu’elle puisse de nouveau rejoindre l’équipe de Cyril Hanouna après les récents propos qu’elle a tenus sur le plateau de l’émission.

Le 23 avril dernier, l’ancienne chroniqueuse du célèbre talk-show de C8 avait fait son retour dans le programme mais en tant qu’invitée. Connue pour son franc-parler, elle n’avait pas hésité à dire à ses anciens camarades :

Profitez-en car vous êtes grassement payés à rien foutre.

Enora Malagré a bien voulu en dire plus sur le plateau de Thierry Ardisson.

Enora Malagré persiste et signe

Invitée le 19 mai dernier dans Salut les Terriens, Enora Malagré a accepté de revenir sur la phrase cash qu’elle avait dite aux chroniqueurs de TPMP.

Ça n’a pas toujours été le cas, mais c’est vrai qu’on travaille assez peu, on ne va pas se mentir. Il y a eu une période où on travaillait beaucoup, on décryptait beaucoup les émissions… Mais comme là c’est devenu beaucoup du divertissement, c’est vrai qu’ils sont payés un peu à rigoler aux vannes de Papa. Tant mieux, mais je leur ai quand même dit : « Profitez les enfants. »

Cela fait un an qu’Enora Malagré a décidé de quitter sa place de chroniqueuse dans Touche pas à mon poste. Elle est notamment revenue sur le canular homophobe qui avait été fait sur le plateau avant qu’elle ne décide de donner sa démission.

A un moment il faut être un peu cohérente avec ses propres valeurs et là ça ne l’était plus donc il fallait partir.

Elle a également affirmé être partie après avoir pris conscience qu’elle avait fait le tour d’elle-même et qu’elle s’était « auto-soulée ».

Je gueulais pour gueuler, pour exister. Tout ça a tourné un peu en eau de boudin. […] J’ai pris le melon, j’ai perdu la tête, je me suis perdue.

Que pensez-vous de ses confessions ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :