#LMET : Aurélie Preston Lee dévoile une étrange photo d’elle à 5 ans

#LMET : Aurélie Preston Lee dévoile une étrange photo d’elle à 5 ans

Aurélie des Marseillais n’est pas une femme refaite de la tête aux pieds. Elle dévoile une photo d’elle quand elle avait cinq ans pour prouver que sa bouche n’est pas si fausse que cela.

Aurélie Preston Lee et souvent raillée pour sa bouche dite ventouse. D’ailleurs, elle en a gagné un surnom pas très glamour, La ventouse. De nombreux fans du programme Les Marseillais en Thaïlande ont insinué qu’elle était passée sur le billard pour se faire refaire les lèvres. Aurélie a toujours prétendu que ses lèvres étaient naturelles mais qu’elle avait juste opéré deux trois injections. Elle prouve, aujourd’hui, que petite elle avait déjà une bouche imposante. Elle le prouve en dévoilant une photo d’elle lorsqu’elle avait 5 ans, sur Instagram.

La ventouse était bien présente. Des lèvres à la Angelina Jolie. Voilà un cliché qui va faire taire plus d’un médisant.

Au sujet de ses injections de botox, elle expliquait à Télé Star.

J’ai retouché ma lèvre supérieure car j’ai toujours eu une bouche pulpeuse. Mais la lèvre du bas était plus gonflée que celle du haut. J’ai voulu rééquilibrer les choses. J’ai aussi fait refaire ma poitrine (…) Ça ne me dérange pas de le dire, j’ai refait ma poitrine plusieurs fois. La première fois, j’ai été loupée, la deuxième, je l’ai refaite car je voulais plus gros et pour ne pas que la peau ne sature, vu que je suis petite, il faut y aller étape par étape.

En ce qui concerne sa poitrine en revanche, elle n’est pas d’origine et on s’en doutait. Aurélie Preston Lee regrette d’avoir voulu des seins à la Nabilla. Elle s’est fait opérer pour effacer cette erreur et retrouver une poitrine un peu moins gonflée.

 

 

Pour ceux qui disent que je suis refaite de partout haha j avais 5 ans la ventouse était déjà la

Une photo publiée par Preston Lee (@aurelienewofflmet) le

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Potins.net