Jessica Thivenin sort un livre : Ses confidences choc sur son passé de femme battue

Jessica Thivenin sort un livre : Ses confidences choc sur son passé de femme battue
« C’est tout moi », tel est le titre du premier livre de Jessica Thivenin, starlette du programme des "Marseillais". La jeune femme y évoque sans détour son passé sombre, entre dépression et violences conjugales.

Cela faisait plusieurs semaines qu’elle disait à ses abonnés qu’elle travaillait sur un nouveau projet. Ce 8 février, c’est dans les colonnes de 20 Minutes que Jessica Thivenin a enfin révélé ce qu’elle préparait en secret, à savoir, la sortie d’un livre.

C’est tout moi, dont la sortie est prévue le 15 février prochain, revient sur les moments forts de sa vie, qu’ils soient heureux ou beaucoup plus douloureux.

Jessica Thivenin a décidé de parler pour éviter ce drame à d’autres

Lors d’une interview accordée à nos confrères, la starlette de télé-réalité aborde notamment son passé de femme battue.

A 20 ans je me faisais fracasser la gueule. (…) Je veux parler de mes relations violentes, si ça peut aider, je veux éviter à d’autres filles d’en passer par là. Moi je croyais que c’était normal de me faire frapper.

Dans son livre, la chérie de Thibault Garcia se confie pour la toute première fois sur ce sujet sensible. Morceau choisi.

Il faut savoir que pour les besoins de ce livre, j’ai dû alléger un peu ce qui s’était passé. Parfois ça a été très violent. J’ai reçu des coups, j’ai eu des blessures, des hématomes. Après avoir hésité, j’ai décidé de vous montrer ici, pour la première fois, des photos que j’ai prises moi-même, après avoir été frappée, battue par tel ou tel homme avec qui j’étais. Toutes ces traces de coups, ces blessures ne viennent même pas d’un seul homme, mais de plusieurs d’entre eux. Inutile de dire lesquels, ça ne sert à rien. Chaque fois, j’ai fini par partir. Ça n’a pas été facile.

La célébrité a également été difficile à gérer, à une époque.

J’ai fait une dépression il y a deux ans, deux ans et demi, juste avant que je rencontre Thibault. J’étais très mal. Rien que de savoir qu’il fallait que j’aille dehors, qu’on allait me filmer, etc., je ne pouvais pas.

Et la candidate des Marseillais de conclure :

Derrière les gens, il y a des histoires et il faut arrêter de juger les gens par rapport à la télé-réalité.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :
Soyez le premier à commenter !

Chante comme si personne ne t'entendait !