Chronique Tv Real : Le Bachelor misogyne ou divertissant ?

Chronique Tv Real : Le Bachelor misogyne ou divertissant ?

Depuis dix semaines, la chaine NT1 nous sert Le Bachelor. Alors si les 22 prétendantes ont fait tourner des têtes avec leurs belles robes, leurs cheveux longs et leurs jolies chaussures, n’avons-nous pas oublié que ces jeunes femmes sont vendues par la chaîne comme de véritables bouts de viande dans un supermarché ?

Grandes, petites, rousses, blondes, maigres ou plutôt rondes, Marco le Bachelor avait l’embarras du choix pour trouver la femme de sa vie. Comme sur un site de rencontre, il pouvait programmer des rendez-vous avec certaines prétendantes pour apprendre à mieux les connaitre et peut-être trouver la femme de sa vie. Mais finalement, est-ce qu’il y avait besoin d’habiller toutes ces jeunes femmes comme des Zahia pour qu’elles plaisent à Marco ? Pour ma part et je ne sais pas si c’est parce que je suis une femme, je trouve que le Bachelor est un programme rétrograde et totalement misogyne.

Je ne sais pas comment cela n’a pas pu sauter aux yeux des téléspectateurs. Séduire en 2016, ça rime à quoi ? Se pointer à moitié nue sur un plateau de télé pour montrer à un homme ses atouts ? La beauté d’une femme ne se mesure-t-elle qu’à un tour de poitrine ou de hanches ? Lorsque j’ai vu Naëlle débarquer à Grande Canarie pour la soirée de présentation les tétons à l’air, j’ai été choquée. Je suis peut-être vieux jeu, me direz-vous. Enfin moi pour un premier rencard, je n’ai jamais oublié de porter ma petite culotte ni mon soutien-gorge.

Alors oui, il faut faire de l’audience ! Le Bachelor est avant tout une télé-réalité plutôt qu’un documentaire sur les rencontres entre un homme et des femmes. Mais le fait que toutes les bimbos soient habillées comme des Beyoncé me fait un peu peur. C’est ça aujourd’hui, il faut montrer ses fesses pour valoir quelque chose ? Il faut dire que les exemples que donnent nos stars d’aujourd’hui ne valorisent pas l’image de la femme. Quand on se souvient que Miley Cyrus à peine majeure s’amusait à lécher une boule, les fesses à l’air, il y a de quoi avoir peur pour nos petites sœurs.

Comme de vulgaires objets, les filles se sont mises en quatre pour plaire à Marco. Pour qu’il leur jette un regard, tout était bon. Naëlle qui est un exemple flagrant que les jeunes femmes manquent de confiance en elles aujourd’hui, a montré toutes les parties de son magnifique corps pour appâter le garçon. On ne parle pas de son bikini dans l’épisode 9 qui n’en était pas un… Tout juste un cache téton. Mais réveillez-vous les filles ! Des femmes se sont battues pour obtenir du respect, le droit de vote ou encore le droit de vivre comme les hommes. D’où vient cette mentalité rétrograde qui ne vise qu’à faire de la femme une jolie poupée qui sait cuisiner ?

Imaginez mon effroi lorsque j’ai assisté à la scène du jacuzzi entre Diane et Marco. La jeune nounou n’a pas hésité à monter à califourchon sur Marco pour lui donner des baisers endiablés. Au passage, un gros plan sur ses fesses et le buzz était fait. Je n’ose imaginer ce que pense sa famille de cette scène toute droit sortie d’un porno. Mais oui, mais il fallait donner envie à Marco de rester avec elle, lui qui avait fait des séances buccales prolongées avec plusieurs jeunes femmes. Il fallait qu’il teste la marchandise le garçon. Parler ne suffit pas, il faut consommer.

La drague semble n’avoir aucune limite à la télé. Et je vous rappelle que dans le jacuzzi Diane et Marco n’étaient pas seuls puisqu’ils étaient accompagnés de caméras. Romantique. Cette émission fait ressortir ce qu’il y a de pire chez l’être humain : de l’égocentrisme et de l’égoïsme. On se souvient que Louise pour avoir une petite attention n’avait pas hésité à balancer ses deux camarades Laurie et Diane qui avaient fait le mur la veille. De la délation, formidable ! Alors c’est ça être une fille ? Etre une vraie peste avec un string bien voyant au milieu du popotin. Affligeant ?

Mais les filles sont-elles les plus à blâmer ? Elles ne cherchaient qu’un peu d’amour dans un monde qui en manque tant. Que dire de Marco qui s’est servi de leur gentillesse et de leur détresse pour assouvir ses désirs ?

Aujourd’hui ou dans quelques heures, nous allons lire un peu partout que Linda est la grande gagnante du Bachelor. Mais la grande gagnante de quoi ? Pour vivre avec un bel homme donc il faut prostituer son âme ? Se rabaisser ? Jouer les épouses et les maîtresses parfaites !

Les jeunes filles qui se retrouvent bien malgré elles à se prostituer seraient outrées si on leur faisait le pitch de cette émission. Elles qui se battent chaque jour pour échapper à leurs Macros. Elles qui essaient de gagner leur liberté et de retrouver leur famille… Elles qui se font frapper dessus pour faire le job… Quelles différences entre elles et les filles du  Bachelor ? Elles, au moins peut-être, elles ont encore une once de dignité ! Bravo Linda tu as gagné le droit d’être au bras de Marco… Et quel privilège ! CQFD.

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :