Izabella Maya – « Origine non contrôlée » –

Izabella Maya – « Origine non contrôlée » –
Ce samedi 14 avril, je suis allé faire un tour du côté du théâtre B.O Saint-Martin situé sur les Grands Boulevards pour y voir le spectacle solo d'Izabella Maya dans "Origine non contrôlée". 

Dans ce lieu convivial et dédié à l’humour, impatiemment installé dans l’un des 70 fauteuils de velours rouges, l’envie de me divertir était grande. J’observais un temps les moindres frétillements du rideau de cette scène si proche des spectateurs pour, l’instant d’après y voir l’entrée sur scène d’Izabella Maya.  Son sourire décrivait un arc vertigineux. Elle a penché sa tête 15 degrés en avant de la scène pour saluer chaleureusement son public et j’ai failli prendre à ce moment là, ma température et mon pouls.

Tendrement drôle et féroce !

Dans « Origine non contrôlée », l’artiste a choisi le « One-woman-show » pour raconter avec humour et bonne humeur la noirceur du monde qui se cache derrière les difficultés que vivent les « migrants » et les « sans-papiers » sans jamais une seule fois offenser ou culpabiliser les spectateurs.

Dans ce spectacle inspiré d’une histoire vraie et mis en scène par Eleni Laiou, et avec l’énergie d’un boxeur qui monte sur le ring, l’inspirée Izabella Maya nous raconte l’extraordinaire aventure d’une jeune femme envoyée en France contre son gré. Au travers de ce personnage, c’est là une histoire d’avant-hier, d’aujourd’hui et de demain pour tous les sans-papiers de se voir ainsi contraint de travailler pour vivre sans en avoir le droit.

Tour à tour charmeuse et espiègle, la comédienne trace les fresques de cette jeune femme qui ne se sent pas concernée par les frontières et qui, de petits boulots en petits boulots, n’ambitionne que de vivre joyeusement et d’obtenir un jour, le précieux sésame qu’est le passeport bordeaux.

Un spectacle inspiré d’une histoire vraie

Vous l’aurez deviné, « Origine non contrôlée » traite du sujet si controversé des migrants économiques que beaucoup considèrent comme des profiteurs du système. Izabella Maya a choisi l’humour comme facteur prépondérant pour aborder ce sujet si délicat et c’est réussi. La présence radieuse sur les planches d’Izabella Maya rend son personnage particulièrement touchant. Ses péripéties improbables et son empathie font cruellement mouche et le public rit de bon cœur.

Pour terminer, je suis sorti du spectacle léger et heureux. Dans son « One Woman-show » Izabella Maya parvient simplement à rendre l’étranger, quel qu’il soit, moins étrange.

Courez vite voir ce spectacle atypique et génial ! A bon entendeur.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :