Plus personne n’enverra de “dick pics” à Ginger Banks

Plus personne n’enverra de “dick pics” à Ginger Banks
Ginger Banks a trouvé une façon très particulière de décourager les malotrus. A bon entendeur !

C’est un fléau d’Internet. Certains hommes qui considèrent qu’en envoyant une photo de leur pénis, une “dick pic”, ils feront fondre les femmes. Mais, face à ce qui est du harcèlement sexuel, Ginger Banks a trouvé une solution parfaite.

Une attaque légale et sur l’ego

Ginger Banks est mannequin érotique et actrice porno. Autant dire que pour certains, elle est considérée comme “facile”. Un manque criant d’éducation qui se transpose en clichés particulièrement malvenus. Mais, elle a trouvé une solution qui avouons-le relève du génie. En effet, quand elle reçoit une photo de pénis, sa réponse est désormais toujours la même.

C’est un pénis d’enfant que tu viens de m’envoyer, là ? Je vais le signaler !

Une réponse qui a l’avantage de jouer sur deux tableaux en même temps. Tout d’abord l’ego de ces hommes. Il se retrouve sans aucun doute mis à mal après une telle réponse. Mais aussi le risque d’être assimilé à un pédophile. Bien sûr, elle ne signale généralement pas. Mais, la menace semble effective. Les internautes sont fans. Son message a été liké plus de 110.000 fois et a été retweeté à 25.000 reprises. Elle vient par ailleurs d’accorder une interview à Yahoo News dans laquelle elle regrette le manque de respect aux travailleurs du sexe.

Quand je lis des commentaires sur des articles concernant des agressions sexuelles sur des travailleuses du sexe, cela me brise le cœur. Parce que beaucoup de gens disent qu’on est nous-mêmes responsables, qu’on se fait baiser pour de l’argent, qu’on doit vivre avec. Mais ça n’a aucun sens ! Quand tu croises un lutteur dans la rue, tu ne vas pas non plus lui mettre ton poing dans la gueule, pas vrai ?

 

Plus sur le sujet