Microblading : Défigurée à cause d’un tatouage des sourcils

Une Américaine a été défigurée alors qu’elle voulait tester la nouvelle technique de beauté à la mode : le microblading.

Rougeurs, bosses et démangeaisons

Le microblading est la nouvelle technique à la mode dans tous les salons de beauté. Cette tendance est une alternative au maquillage permanent des sourcils. Mais pour cette Américaine, l’expérience a tourné au cauchemar. En effet, quelques heures après la séance des rougeurs, des bosses et des croûtes sont apparues sur son front. Elle a également souffert de sévères démangeaisons au niveau des sourcils.

Ses tatouages de sourcils ont mal tourné

La victime a donc décidé à se rendre aux urgences. Les médecins lui ont alors administré un antibiotique, mais en vain. Effectivement, son état s’est aggravé. Internée ensuite pendant trois jours, elle a été mise sous antibiotiques ainsi que stéroïdes. Depuis, elle est sortie de l’hôpital et va beaucoup mieux, rapporte site aufeminin.com.

Le tatouage s’estompe peu à peu

Le microblading est une technique qui consiste à créer des faux sourcils, poil par poil, en pigmentant les couches supérieures de l’épiderme à l’aide d’aiguilles. Comme elles ne touchent que les parties superficielles de la peau, le pigment s’estompe peu à peu en moins d’un an.

Plus sur le sujet

Microblading : Défigurée à cause d’un tatouage des sourcils
Voir le diaporama
1 Photos
Microblading Défigurée à cause d’un tatouage des sourcils
Microblading : Défigurée à cause d’un tatouage des sourcils
Microblading Défigurée à cause d’un tatouage des sourcils