Avant/après : Victime de harcèlement scolaire, elle se transforme en véritable bimbo

Avant/après : Victime de harcèlement scolaire, elle se transforme en véritable bimbo
Voir le diaporama
1 Photos
Avant après Victime de harcèlement scolaire, elle se transforme en véritable bimbo1
Avant/après : Victime de harcèlement scolaire, elle se transforme en véritable bimbo
Avant après Victime de harcèlement scolaire, elle se transforme en véritable bimbo1

Victime de moqueries sur son physique à l’école, Céline Centino a dépensé 43.000€ pour changer de look. Elle est devenue une véritable bimbo.

Originaire de Zurich, en Suisse, Céline Centino a été victime de harcèlement scolaire pendant de longues années. Violentée physiquement et psychologiquement, elle a vécu un véritable enfer.

On me disait sans cesse que j’étais moche, je ne voulais plus retourner à l’école. Je disais constamment que j’étais malade ou que j’avais un rhume pour éviter d’y aller.

Une fois les études terminées, la jeune fille a décidé d’économiser l’argent de son travail de coiffeuse pour se payer plusieurs chirurgies.

J’ai économisé beaucoup d’argent. Je ne sortais jamais faire la fête avant mes 18 ans. J’ai travaillé dur et dépensé tout mon argent dans mes chirurgies.

Fier de son look artificiel

Désormais âgée de 24 ans, Céline Centino a déjà dépensé plus 42.000 euros en chirurgie esthétique. Elle s’est fait refaire le menton, les joues, le menton, les fesses et a subi trois augmentations mammaires.

J’ai toujours voulu avoir de gros seins comme Pamela Anderson, ma taille naturelle était semblable à zéro, alors je voulais enfin être belle et avoir une vie normale, sans me faire juger. Maintenant je me sens si bien dans ma peau et je suis enfin heureuse de pouvoir vivre la vie que j’ai toujours voulu.

Selon le Tribunal du Net, 50.000 personnes suivent Céline Centino sur Instagram, 430.000 sur Facebook et 10.000 sur YouTube. La Zurichoise fait également le buzz sur Snapchat et ses sextapes sont grandement visualisées sur les sites pornographiques.

Plus sur le sujet