#JeSuisCharlie: nouvelles accusations envers Jeannette Bougrab

#JeSuisCharlie: nouvelles accusations envers Jeannette Bougrab
Voir le diaporama
3 Photos
Charlie Hebdo
#JeSuisCharlie: nouvelles accusations envers Jeannette Bougrab
Charlie Hebdo

Jeanette bougrab
#JeSuisCharlie: nouvelles accusations envers Jeannette Bougrab
Jeanette bougrab

Jeannette Bougrab sur le plateau de TF1 le 8 janvier
#JeSuisCharlie: nouvelles accusations envers Jeannette Bougrab
Jeannette Bougrab sur le plateau de TF1 le 8 janvier

Malheureusement depuis les terribles attentats du 7 janvier 2015 à Paris et notamment à la rédaction de Charlie Hebdo, des règlements de comptes continue de voir le jour entre les différentes personnes ayant côtoyé les caricaturistes du journal satirique.

Jeannette Bougrab ex-secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et des sports sous le gouvernement Sarkozy en avait surpris plus d’un lorsqu’on ce 7 janvier au soir elle apparaissait dans les médias affirmant être la compagne de Charb. La famille puis certains collègues du caricaturiste affirmaient que celle-ci n’avait jamais été sa compagne et refusaient tout bonnement qu’elle continue de parler de Charb dans les médias. Chose faite, Jeannette Bougrab n’assistera pas aux funérailles de Charb fatiguée et lassée de devoir se justifier sur sa relation avec le dessinateur.

Quelques temps après, elle s’attaque à Luz, un des piliers de l’hebdomadaire en déclarant lors d’une interview à Valeurs Actuelle que:

Luz ne doit la vie qu’à “une méchante gueule de bois”.

Et d’ajouter :

On a connu mieux comme héros.

Celui-ci lui répondra par le biais du journal Libération

Je n’ai pas envie de répondre à Bougrab, je m’en branle de cette conne (…) Elle est en roue libre, c’est Mad Max. Nous, on ne l’est pas Mad Max, et c’est ça le problème.

Aujourd’hui, c’est au tour de Patrick Pelloux l’urgentiste le plus connu de France d’accuser Jeannette Bougrab d’avoir dépouillé l’appartement de Charb le soir-même des attentats du 7 janvier.

C’est lors de sa déposition dans le cadre de l’instruction judiciaire relative à l’attentat que selon lui, Jeannette Bougrab aurait

dépouillé l’appartement de Charb en récupérant les clés auprès de ses parents le 7 janvier au soir.

Une information totalement réfutée par l’ex secrétaire d’Etat qui a déclaré à l’hebdomadaire :

Ces accusations sont aussi pitoyables que lui.

Ne serait-il pas mieux d’enterrer définitivement la hache de guerre ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :