Une jeune femme envoie une photo au mauvais numéro… et reçoit une réponse inattendue

Une jeune femme envoie une photo au mauvais numéro… et reçoit une réponse inattendue
Une jeune femme a envoyé une photo de la robe qu’elle essayait à un mauvais numéro. La réponse est si adorable qu’elle a été partagée sur Twitter. La suite est encore plus touchante...

Alors qu’elle essayait une robe dans la cabine d’essayage d’un magasin, cette jeune femme a envoyé les photos de son possible achat à un mauvais numéro. Lorsque cela arrive, on ne s’attend pas forcément à recevoir une réponse et pourtant…

C’est un père d’une famille nombreuse qui a alors reçu les clichés de l’essayage. Ce dernier lui a alors répondu :

Je pense que ce message était destiné à quelqu’un d’autre. Ma femme n’est pas à la maison donc je n’ai pas pu lui demander son opinion mais les enfants et moi pensons que vous êtes resplendissante dans cette robe. C’est celle-là que vous devriez choisir !

Il a par la suite envoyé une photo de 5 de ses enfants les pouces en l’air en signe d’approbation.

Une histoire partagée plus de 170 000 fois

Les captures d’écran ont été postées sur Twitter et l’histoire a rapidement fait le tour de la toile. Retweetée plus de 170 000 fois et aimée à 685 000 reprises, l’adorable anecdote a touché les internautes.

Le destinataire du message a laissé un commentaire à la publication.

Bonjour ! Apparemment vous avez rendu mes enfants populaires sur Twitter. Mon deuxième plus jeune (absent de la photo, il était à la clinique de chimiothérapie) possède une page FB pour son combat contre la leucémie […] Au fait, ma femme est d’accord avec nous : la robe est sublime !

Face aux nombreuses demandes des internautes, il a par la suite partagé le lien de la page Facebook de Kaizler. La jeune femme qui a dévoilé l’histoire de la robe sur Twitter a également partagé le lien de la collecte de fonds pour l’enfant du père de famille. La famille souhaitait pouvoir récolter 10 000 dollars pour leurs dépenses médicales… cela est aujourd’hui chose faite probablement grâce à la visibilité apportée par un SMS envoyé au mauvais destinataire.

Plus sur le sujet