Londres : le spiderman français, filmé alors qu’il escalade une tour à mains nues

Londres : le spiderman français, filmé alors qu’il escalade une tour à mains nues
Nouvel exploit pour le spiderman français. Ce jeudi 25 octobre, Alain Robert a été filmé alors qu'il escaladait à mains nues et sans matériel une tour de Londres !

Alain Robert, est surnommé The French Spider-Man. L’homme, originaire de Saône et Loire est devenu au fil du temps, un spécialiste dans l’escalade d’immeubles en solo intégral. Des ascensions qu’il réalise toujours sans matériel et qui lui permettent de figurer dans le livre Guiness des Records.

Parmi ses grandes réussites, Alain Robert a notamment escaladé la Burj Khalifa, plus haute tour du monde (828 m) située à Dubaï, la Tour Eiffel ou encore les tours jumelles Petronas de Kuala Lumpur. Et malgré deux accidents, rien ne semble pouvoir l’arrêter. Ce jeudi, le sportif a ajouté une nouvelle ascension a son palmarès.

Il escalade la tour Heron à Londres

En une heure, à mains nues et toujours sans matériel, le sportif de haut niveau a escaladé les 46 étages de la tour Heron, située à Londres. Une performance de 230 mètres qu’il a réalisé sous les yeux de nombreux passants et des policiers qui avaient isolé les lieux  en formant un cordon de sécurité. Interviewé par un groupe de journaliste juste avant, il explique :

C’est ce que j’aime faire…J’ai consacré pratiquement toute ma vie à escalader des montagnes, des falaises, mais toujours en ‘free solo’, sans matériel de sécurité.

Bien qu’il ait reconnu se sentir très nerveux avant l’escalade, il confie :

Mais dès que je commence à grimper, ça va bien parce que je sais que je vais être complètement concentré.

En quelques minutes seulement, une véritable foule s’était formée pour admirer la performance du français. John Doherty, qui travaille dans ce quartier de Londres, rapporte :

Ça me fait bizarre, c’est mon bureau…Je reviens juste de ma pause déjeuner et… surprise !

Effectivement on ne voit pas ça tous les jours ! La scène, capturée par de nombreux témoins est plutôt impressionnante. Une fois arrivé en haut, Robert a fait un grand signe des bras avant d’être arrêté. Rien d’inhabituel selon lui :

Ils m’arrêtent toujours…En 95, c’était OK, mais après le 11 septembre, c’est devenu plus compliqué.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :