Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle

Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle
Voir le diaporama
2 Photos
Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle
Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle
Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle

Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle
Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle
Totalement défigurée après une coloration : L’effroyable histoire d’Estelle

Sa vie a failli basculer, tout ça à cause d'une simple coloration. La raison ? Une substance allergisante qui a entraîné une réaction impressionnante !

Estelle, 19 ans, étudiante habitant à Vitry, en région parisienne, revient de loin. La jeune femme témoigne de sa récente mésaventure dans le colonnes du Parisien, pour dit-elle, mettre en garde le grand public. Car oui, son histoire, bien que terrifiante, peut arriver à chacun d’entre nous. Pour elle, tout a commencé quand elle a décidé de se faire une coloration pour passer du blond au brun.

Après avoir appliqué le produit sur ses cheveux, Estelle commence à gonfler.

Regardez, là, je voyais encore, et là, je ne pouvais plus respirer.

Totalement défigurée après une coloration : L'angoissant récit d'Estelle

Explique-t-elle en faisant défiler les photos de sa métamorphose sur son smartphone.

Pour alerter l’opinion contre la PPD (paraphénylènediamine), cet allergène que l’on retrouve dans 90% des teintures vendus sur le marché, la jeune femme a décidé de parler et de partager son expérience. Même si elle l’avoue, elle est en partie responsable de son malheur.

J’ai fait une bêtise et j’ai envie de dire aux autres, ne faites pas comme moi !

En effet, il est préconisé de tester sur sa peau les produits avant application en les laissant agir 48h. Chose que la victime n’a pas faite, se limitant à un test de 30 minutes seulement.

« J’avais une tête d’ampoule »

Il y a une dizaine de jours, Estelle se réveille donc avec « une tête d’ampoule ». La faute à sa coloration. Sa mère l’amène aux urgences où les médecins la mettent sous perfusion aux corticoïdes et aux antihistaminiques. Mais les choses se compliquent lorsqu’elle ressort de l’établissement puisqu’Estelle manque de s’étouffer : sa langue gonfle, son cœur s’accélère. Retour à l’hôpital où on lui administre une piqûre d’adrénaline. Elle en ressort indemne, le lendemain matin.

J’ai failli mourir, je ne veux pas que ça arrive à d’autres.

Conclut celle pour qui, les colorations, c’est fini !

Plus sur le sujet