Marseille : Après une opération, une patiente expulse de son vagin des compresses et un gant !

Marseille : Après une opération, une patiente expulse de son vagin des compresses et un gant !
Prise de maux de ventre quelques jours après son opération, en avril 2017, une patiente de 48 ans s'est rendue compte que le chirurgien avait oublié des compresses et un gant dans son ventre.

La mésaventure de cette patiente de 48 ans, opérée d’une ablation de l’utérus en avril 2017 à Marseille n’est, selon Le Monde, pas si rare que ça… Le chirurgien qui s’est chargé de son cas a tout simplement oublié 5 compresses et un gant dans son ventre. Dans un communiqué repris par France Bleu ce mardi 23 janvier, l’avocat de la plaignante écrit :

Ce n’est que le 9 avril (2017 NDLR) au matin, soit 3 jours plus tard, après 4 heures de violentes douleurs et de contractions, qu’elle va expulser de son vagin dans une mare de sang un gant chirurgical ainsi que cinq compresses.

Le chirurgien négligeant se dédouane et ne présente pas ses excuses

Pourtant, au lendemain de l’intervention, la victime se plaignait de difficultés à uriner et de douleurs intenses au ventre. Elle se souvient que le chirurgien lui avait alors signifié qu’elle était « douillette ». Elle a été renvoyée chez elle sans subir d’examens complémentaires, précise Me Humbert.

Il a tout de suite minimisé la gravité de ce que j’avais subi et il a renvoyé la responsabilité sur les infirmières disant qu’il déléguait beaucoup de choses au bloc. Il ne s’est pas excusé et m’a dit qu’il avait les épaules larges et une bonne assurance.

Assure au Parisien la quadragénaire qui a décidé de déposer plainte en juillet 2017.

Dans mon malheur, j’ai eu de la chance, j’aurais pu faire une septicémie et mourir. Je ne voudrais pas que ça arrive à quelqu’un d’autre.

Déclare-t-elle.

Le tribunal de Grande Instance de Marseille a été saisi et un expert désigné pour faire toute la lumière sur cette erreur médicale.

Plus sur le sujet