États-Unis : Un homme viole une ado en train de mourir et s’en vante en envoyant des photos à ses amis

États-Unis : Un homme viole une ado en train de mourir et s’en vante en envoyant des photos à ses amis
Aux Etats-Unis, Brian Varela, 19 ans, a abusé d'une adolescente qui était en train de faire une overdose. Le jeune Américain a ensuite partagé les photos de son « exploit » avec ses amis.

Le corps sans vie d’Alyssa Mae Noced, 18 ans, a été retrouvé à Lynnwood, aux États-Unis. La jeune victime, portée disparue après être allée à une fête, est décédée d’une overdose. Mais tandis qu’elle luttait contre la mort, un jeune homme en a profité pour la violer. Brian Varela a été dénoncé par un collègue de travail à qui il avait demandé comment se débarrasser d’un corps, révèle le site américain Buzzfeed.

Il la “fracasse pour passer le temps”

L’enquête a révélé que Alyssa connaissait son violeur depuis plusieurs années. Lors de sa dernière soirée, Brian lui a donné une dose de THC liquide. Lorsqu’elle s’est effondrée, quelques instants plus tard, il en a profité pour abuser d’elle. Le jeune homme de 19 ans ne « savait pas si elle était vivante quand il a éjaculé en elle », précise le rapport de police.

Comble de l’horreur, le coupable a voulu se vanter de son geste auprès de ses amis. Il a donc envoyé plusieurs photos de la jeune fille inconsciente, nue, les lèvres déjà bleues. Sur le commentaire accompagnant les images publiées sur un groupe d’amis sur les réseaux sociaux, il avait écrit :

LOL Je ne sais pas si elle respire encore(…) Je la fracasse pour passer le temps (…) Elle est morte en couchant avec moi.

“Trop fatigué” pour lui sauver la vie, il la laisse agoniser

Lorsqu’il s’est finalement rendu compte qu’elle respirait encore, « trop fatigué », il a préféré dormir que de l’emmener à l’hôpital. Après une bonne nuit de sommeil, il a montré le corps à son colocataire qui lui a conseillé d’appeler la police. Brian s’est contenté de partir au travail.

Mais une fois de plus, le jeune homme a éveillé les soupçons de ses collègues en demandant comment enterrer un corps… En tombant sur l’avis de recherche que la mère d’Alyssa avait publié sur Facebook, l’un d’eux a finalement alerté les autorités.

Plus sur le sujet