Quand un enterrement de vie de garçon se termine au poste et empêche le mariage d’avoir lieu

Quand un enterrement de vie de garçon se termine au poste et empêche le mariage d’avoir lieu
Mauvaise nouvelle pour la mariée ! Son conjoint, qu'elle devait épouser ce samedi 21 octobre à Nice, a été placé en garde à vue la veille de la cérémonie. Il est accusé d'avoir commis, en état d'ébriété, au cours de son enterrement de vie de garçon, des violences sur une jeune femme.

Mariage reporté ou… annulé au vu des accusations qui pèsent sur le fiancé ? Les noces, qui devaient être célébrées à Nice ce samedi 21 octobre, n’ont finalement pas eu lieu. En effet, le futur marié a fini sa soirée d’enterrement de vie de garçon en garde à vue, rapporte Nice-Matin.

La petite fête organisée pour célébrer la fin de son célibat a en effet plutôt mal tourné. Accompagné de deux amis, le fiancé a été interpellé à la sortie d’une discothèque du Vieux-Nice, accusé d’avoir, en état d’ivresse, commis des violences sur une jeune femme.

Pas de mariage ni de voyage de noces !

Placé sous contrôle judiciaire, le principal accusé n’a été libéré que samedi, trop tard pour qu’il puisse être présent à son mariage. Le voyage de noces, prévu à partir de ce lundi 23 octobre, est également tombé à l’eau. Car, à la place, le jeune homme était convoqué en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nice. Le procès a néanmoins été reporté, la victime n’ayant pas été avisée de la date de l’audience à temps.

Plus sur le sujet