Emprisonnée pour avoir publié une photo sur les réseaux sociaux

Emprisonnée pour avoir publié une photo sur les réseaux sociaux
Voir le diaporama
1 Photos
Emprisonnée pour avoir publié une photo sur les réseaux sociaux
Emprisonnée pour avoir publié une photo sur les réseaux sociaux
Emprisonnée pour avoir publié une photo sur les réseaux sociaux

En Inde, Rehana Fathima est une mannequin et activiste indienne. Elle a fini en prison pour être entrée dans un temple et publié un cliché sur les réseaux sociaux.

Tout commence le mois dernier. Rehana Fathima tente d’entrer dans le temple hindou Sabarimala. Mais c’est un lieu sacré pour les hindous qui est interdit aux femmes en âge d’avoir leurs règles. Autant dire que les choses ne se sont pas passées comme prévu…

Un débat national en Inde

C’est un lieu qui fait polémique dans le pays. En septembre dernier, la Cour suprême a révoqué l’interdiction d’accès aux femmes. Mais les hindouistes extrémistes ne veulent rien savoir et bloquent toujours l’accès au lieu. Depuis, c’est un jeu de chasse et de la souris avec la police.

Rehana Fathima est toutefois allée loin du point de vue des autorités. Elle s’est déguisée en pèlerin et a montré ses cuisses dans un cliché Facebook. Un geste vu comme provocateur. Elle a été arrêté et condamné à 14 jours de prison pour avoir « blessé les sentiments religieux » des croyants et pour avoir publié une photo sexiste.

Dans une interview à la BBC, une de ses amies lance le débat sur le sexisme.

Et que fait-on de ses hommes qui vont à Sabarimala torse nu ou qui exposent leur cuisses? En quoi cela n’est pas aussi  » sexuellement explicite  » ?  Ce sont ces personnes qui créent une discorde religieuse. Sabarimala autorise tous les hommes, quelle que soit leur religion. Seules les femmes ne sont pas autorisées à pénétrer dans le sanctuaire.

Rehana Fathima attend désormais de pouvoir sortir de prison.

Plus sur le sujet