Une crèche épile deux enfants sans se soucier de l’avis des parents

Une crèche épile deux enfants sans se soucier de l’avis des parents
Aux États-Unis, deux mamans se sont insurgées de voir revenir leur enfant de la crèche avec une épilation des sourcils !

Comment réagiriez-vous si, au lieu d’avoir passé la journée à la crèche, votre enfant semble avoir opté pour un passage chez l’esthéticienne ? Impossible ! Et pourtant, les sourcils de deux jeunes bambins américains ont bien été épilés à la cire alors qu’ils étaient à la crèche.

Ce sont les surveillantes qui, sans demander l’avis aux parents, ont pris l’initiative de styliser deux jeunes enfants. Les pauvres n’ont pas dû comprendre ce qu’elles fabriquaient sur leur visage. Les deux mamans ont exprimé leur colère sur Facebook.

La crèche se dédouane et affirme ne pas les obliger à venir déposer leurs enfants

Glenda Maria Cruz, la mère du garçon d’un an et demi qui a été épilé a posté son agacement sur Facebook le 2 février dernier.

Je n’avais jamais imaginé qu’une chose pareille pouvait ou allait arriver à mon fils.

La jeune femme est allée confronter la responsable de l’établissement sans succès :

Tout ce qu’elle a trouvé à nous dire c’est qu’elle a parlé à son équipe et que tout le monde prétend n’y être pour rien. Puis, elle m’a demandé ce que j’attendais d’elle avec un grand sourire et m’a dit que personne ne me forçait à amener mon fils à cette garderie.

Elle s’inquiète de savoir ce que son enfant a bien pu subir d’autre dans cette crèche de Washington.

C’est très dur, il n’est encore qu’un bébé et il ne peut pas se défendre tout seul. Je n’ai pas su le protéger quand il avait besoin de moi et je me sens terriblement mal.

Alyssa Salgado, mère de 19 ans d’une petite également concernée par l’épilation improvisée, s’est exprimée à son tour.

Lorsque je suis allée rechercher ma fille à la garderie hier, j’ai constaté des marques rouges entre ses deux sourcils. Je pensais que c’était une égratignure mais dès que je suis arrivée chez moi, j’ai regardé de plus près et j’ai compris que ces femmes avaient décidé d’épiler à la cire le mono-sourcil de ma fille.

Cette derrière a reçu une réponse des plus désobligeantes lorsqu’elle a souhaité confronter la directrice.

J’ai décidé de contacter immédiatement la directrice qui s’est confondue en excuses dans de nombreux textos. Je décide de lui montrer ma fille et là, en face de moi, elle se met à rire, me ment et me fait sortir de mes gonds.

Elle a ajouté :

Je lui ai donné la vie et j’aime tous ces petits détails qui font ce qu’elle est. Ces femmes n’ont pas le droit de « corriger » le look de ma fille.

Elles ont déposé plainte

La télévision locale KEPRTV a affirmé que les deux mamans ont déposé plainte et retiré leurs enfants de la crèche.

Une enquête a été ouverte. La crèche, objets des accusations, a posté un message sur Facebook affirmant qu’elle prenait « ces accusations très au sérieux » et « participer au processus d’enquête. »

Affaire à suivre…

Plus sur le sujet

Potins.net