Bulgarie : une journaliste d’investigation violée et battue à mort

Bulgarie : une journaliste d’investigation violée et battue à mort
Viktoria Marinova a été victime d'un crime atroce alors qu'elle travaillait sur une affaire de corruption.

C’est  une terrible affaire qui a été rapportée par la presse internationale. Viktoria Marinova, une journaliste bulgare a perdu la vie à cause de son travail. Elle travaillait sur une affaire de corruption et de détournement d’aide financière de l’Union Européenne. Elle a été violée puis assassinée, son corps abandonné dans un parc.

Un suspect arrêté

L’affaire a provoqué une vive émotion au sein de la population bulgare qui s’est mobilisée afin de réclamer justice. Des bougies et photos ont été déposées près du parc où cet horrible crime a eu lieu. Bien sûr, l’Union Européenne a fait connaître sa colère face à cette situation.

La démocratie ne peut pas exister si il n’y a pas de liberté de la presse.

C’est sans doute la mobilisation de l’Europe et des citoyens qui a permis de faire avancer rapidement le dossier. Alors que la journaliste a été découverte le 9 octobre, un suspect a déjà été arrêté en Allemagne où il s’était enfui. C’est ce qu’a expliqué  le ministre de l’intérieur bulgare, Mladen Marinov dans des propos relayés par le journal Le Monde. 

Nous avons suffisamment de preuves reliant cette personne au lieu du crime et à la victime.

Son ADN correspond aux échantillons prélevés sur la scène du crime. La Bulgarie attend désormais son extradition. La théorie d’une attaque liée à son travail est écartée par les forces de l’ordre pour l’instant.

Plus sur le sujet