Ashawnty : Harcelée à l’école, la fillette de 10 ans s’est pendue

Ashawnty : Harcelée à l’école, la fillette de 10 ans s’est pendue
Le harcèlement scolaire est un fléau qui ne cesse de faire des ravages. Ashawnty en a été victime et avait l’impression que le suicide était la seule solution.

Deux semaines après avoir été retrouvée pendue dans un placard de la maison familiale, une petite fille de 10 ans a trouvé la mort. Ashawnty avait été placée sous assistance respiratoire avant de nous quitter mercredi dernier.

Mais qu’est-ce qui a poussé la fillette à s’ôter la vie ?

Ashawnty : Poussée à bout par ses camarades de classe

Dans le Colorado où elle était scolarisée, Ashawnty était victime d’harcèlement scolaire. Ses parents se sont confiés à la chaîne KDVR. Une vidéo de leur enfant en train de se battre avec une fille qui s’était moquée d’elle circulait sur le réseau social Musical.ly. Cela l’aurait « dévastée ». Dans cette vidéo, Ashawnty se fait intimider par son agresseur pendant que d’autres rient de cette situation.

J’ai vu ma fille avoir terriblement peur.

D’après la mère d’Ashawnty, l’école n’a rien fait pour empêcher sa fille de se faire traiter de la sorte. Abbe Smith, le directeur de la communication des services d’éducation du district de Cherry Creek, a affirmé le contraire sur CNN. Selon lui, des mesures ont été prises. Les élèves ont pu parler de leur altercation avant que les parents ne soient appelés. Toujours d’après ses dires, la vidéo a été confiée aux services de police d’Aurora.

Malgré tout, la mère persiste et signe :

Rien n’a été fait. Lorsqu’on m’a téléphoné pour me dire que ma fille avait été impliquée dans une bagarre, personne ne m’a donné l’opportunité de rencontrer les autres parents et de mettre fin à tout cela.

Mais Abbe Smith a précisé :

L’école n’a pas reçu de plaintes concernant un quelconque harcèlement de la part de parents ou d’élèves ni que cette élève était harcelée. Nous ne tolérons pas le harcèlement à l’école dans aucun de nos établissements et nous avons un vaste programme de prévention pour lutter contre tout ça.

Il a tout de même ajouté que cette mort était bien évidemment « déchirante ». Il apporte tout son soutien à la famille de la défunte.

Un service psychologique aurait été mis en place pour les élèves.

Les parents de la jeune enfant disparue se battent désormais pour que le harcèlement scolaire ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Potins.net