Zinédine Zidane : Sa première expérience d’entraîneur vire au cauchemar

Zinédine Zidane : Sa première expérience d’entraîneur vire au cauchemar

On l’attendait à Bordeaux, club dans lequel il a montré l’étendue de son talent en tant que joueur, il a fini par rester dans le cocon madrilène en décidant d’entraîner l’équipe réserve du Real Madrid. La première expérience de Zinédine Zidane prend pourtant une tournure qu’il n’imaginait même pas.

Après des débuts difficiles en terme de résultats, notre Zizou national n’a certainement pas été remis en cause par ses dirigeants qui attendent probablement de lui qu’il reprenne l’équipe A d’ici quelques années, mais par la Fédération des Ecoles CENAFE, l’autorité des centres de formation espagnoles. La cause ? Un diplôme d’entraîneur qui manque à Zinédine Zidane.

Une plainte a alors été déposée afin de demander une suspension à l’encontre du meilleur joueur de l’histoire du football français. Le jugement a eu lieu ce mardi, Zinédine Zidane est suspendu de banc pour les trois mois qui suivront. Il ne retrouvera donc pas le banc d’entraîneur de la Castilla du Real Madrid avant 2015.

Après cette annonce, le club a décidé de faire appel afin de contrer ce jugement qu’il indique injustifié. Zinédine Zidane a lui-même réagi à la télévision française à la suite de cette suspension. Invité spécial de l’Equipe du Dimanche le week-end dernier sur Canal+ qui décrit l’actualité du football européen, il a exprimé son mécontentement et son sentiment d’injustice.

Ça fait trois ans que je passe mes diplômes, je vais terminer cette année. C’est un cabinet privé qui essaye de se faire un peu de pub sur mon dos. Le syndicat des entraîneurs me défend. J’attends positivement. Je pense que c’est injuste.

Zinédine Zidane ne s’attendait probablement pas à des débuts aussi compliqués en tant qu’entraîneur. Sa renommée est telle qu’il avait rapidement été sur la liste des potentiels entraîneurs de grands clubs français et européens, et était même prêt à reprendre l’Equipe de France de football si Didier Deschamps n’avait pas su convaincre les dirigeants français lors de la dernière Coupe du Monde disputée au Brésil cet été.

Le monde entier connaissant la rage de vaincre de Zinédine Zidane, on ne doute pas qu’il reviendra encore plus fort de ses actuels déboires.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :