#Paris : Des réfugiés syriens condamnent les barbaries et écrivent leur peine

#Paris : Des réfugiés syriens condamnent les barbaries et écrivent leur peine

Ils ont souffert pour arriver en Europe et, aujourd’hui, certains réfugiés syriens souffrent après les attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre, par des terroristes au nom de l’Islam et de la Syrie. Ces réfugiés avaient rencontré les équipes de Francetv Info lors de leur exil, ils témoignent leur soutien à la rédaction.

Les réfugiés syriens condamnent les attentats qui ont eu lieu à Paris le vendredi 13 novembre. Certaines personnes que la chaîne Francetv Info avait rencontré en septembre dernier ont écrit à la chaîne pour témoigner de leur soutien à la France.

Trois témoignages sont particulièrement poignants.

Mslam, un jeune homme de 24 ans, installé aujourd’hui à Eberbach en Allemagne a écrit à l’un des journalistes.

Je suis désolé pour ce qui s’est passé à Paris. J’espère que tu vas bien, ainsi que ta famille et des amis. On a peur pour toi. Ne crois pas que l’Islam nous ordonne de tuer des gens. 80% des Syriens sont musulmans et l’Etat islamique en tue tous les jours. Fuck terrorism (“J’emmerde le terrorisme”).

Ce jeune homme a aussi envoyé un message sur Facebook à l’attention de l’ensemble de la population française.

Imaginez que ce qui s’est passé vendredi se passe tous les jours (…). C’est pour ça que nous avons quitté notre pays.

Une autre lettre a aussi ému la rédaction de Francetv Info. Il s’agit d’une lettre d’un jeune homme qui s’appelle Anas et qui a 31 ans. Il a adressé un mail dimanche 15 novembre à la rédaction depuis Karlsruhe en Allemagne.

Je suis vraiment triste de ces nouvelles de Paris. J’espère que tu vas bien, et que ta famille aussi. Je ne sais pas ce qui se passe dans ce monde de fou. Mais je sais que les personnes qui tuent en Syrie ou à Paris sont les mêmes mauvaises personnes. Ce qui s’est passé à Paris me désole, tout comme ce qui se passe en Syrie.

Hafiz, 31 ans, lui, est un réfugié syrien qui a trouvé son salut à Modène, en Italie. Voici ses mots :

Je suis si triste d’entendre ce qui s’est passé à Paris. Nous tous, nous nous sentons tellement malheureux à cause de cette tragédie. Puissent les victimes reposer en paix. Ces attentats, cela me fait pleurer. Nous prions pour Paris. Peace for Paris. Ici, je me sens mieux. Ici, je suis un réfugié. Je pense vraiment que c’est un autre monde.

Plus sur le sujet

Hashtag(s) liés à cet article :