Catherine Laborde répond aux critiques de sa soeur après son soutien à Cyril Hanouna

Catherine Laborde répond aux critiques de sa soeur après son soutien à Cyril Hanouna
Catherine Laborde s'est fâchée avec sa soeur au sujet de Cyril Hanouna. Dans une interview au Parisien, elle explique son soutien envers l'animateur de Touche pas à mon poste.

L’affaire Cyril Hanouna divise. En effet, depuis son canular jugé homophobe le 18 mai dans son prime Radio baba! certaines personnalités l’ont soutenu et d’autres non. Pour ce qui est de Catherine Laborde, ancienne présentatrice météo, elle a décidé de soutenir Cyril Hanouna.

Il faut dire qu’elle est l’une des nouvelles chroniqueuses de Touche pas à mon poste depuis le mois d’avril. Mais ce soutien, sa sœur Françoise Laborde l’a très mal pris. En effet sur les réseau sociaux, François Laborde a taclé sa sœur.

 

Si le canular de Cyril Hanouna peut paraître d’un grand mauvaise gout – mauvais goût dont il a su faire une profession – je n’y vois quant à moi aucune trace d’homophobie.

Est-ce que sa sœur va recevoir le message ? En tout cas, cette mise au point ne risque pas d’aplanir leurs relations.

Catherine Laborde dans l’œil du viseur

Depuis avril, Catherine Laborde est critiquée par beaucoup de personnes de son entourage. En effet, alors qu’elle a décidé de prendre sa retraite en janvier dernier de la météo de TF1, elle est ensuite devenue chroniqueuse. Chroniqueuse dans Touche pas à mon poste, une émission clivante pas forcément appréciée de tous.

Dans le Journal du Dimanche, Cyril Hanouna a aussi fait une mise au point avec les médias qui lui ont tiré dessus à boulets rouges.

Certains médias se sont précipités sans discernement, ni vérification, pour me caricaturer en être sectaire ou homophobe. Ces accusations sont aussi graves qu’infondées.

Pour le moment, Touche pas à mon poste ne bénéficie plus de publicité. En effet, des annonceurs se sont retirés de l’émission. Une perte de 135.000 euros par jour pour la chaine C8.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :