Abus de position: Bruxelle s’attaque à google

Abus de position: Bruxelle s’attaque à google

Google a son destin entre ses propres mains. Si aucun procès n’a encore été ouvert à l’encontre de la firme par la Commission européenne, cette dernière lui a néanmoins adressé un message explicite : corrigez le tir, au plus vite, ou vous serez poursuivi – avec potentiellement à la clé une lourde condamnation.

Après un premier coup de semonce en mai, la Commission a précisé ses conditions en lançant un ultimatum à Google rapporte The Guardian.

La Commission entre négociation et coercition

Le commissaire européen à la concurrence, Joaquin Almunia, a ainsi donné au géant américain jusqu’au 2 juillet pour revoir ses pratiques en matière de référencement et de publicité en ligne.

La firme a à présent un mois pour réagir

La Commission reproche notamment à Google d’accorder un « traitement préférentiel » à ses services dans son moteur, de copier du contenu de moteurs concurrents de recherche verticale ou encore d’imposer des clauses d’exclusivité dans le secteur de la publicité.

Des mesures d’urgence pour remédier à cette situation, considérée comme portant atteinte à la concurrence, sont donc réclamées à Google. La firme a à présent un mois pour réagir… ou pas et engager ainsi un bras de fer avec la Commission qui semble privilégier (bluff ?) à ce stade l’entente – avec une pointe de coercition.

(The gardian / AFP)

Plus sur le sujet

Potins.net