Sandrine Kiberlain refuse de parler d’un film dans lequel elle joue

Sandrine Kiberlain refuse de parler d’un film dans lequel elle joue
Sandrine Kiberlain enchaîne les longs-métrages à une vitesse folle mais n'est visiblement pas satisfaite de toutes ces expériences. Sur Europe 1, la comédienne a refusé de parler d'un film qui sortira dans le courant de l'année et duquel elle garde un mauvais souvenir.

Cette année, Sandrine Kiberlain sera à l’affiche de quatre films. La comédienne, détentrice de deux César, a notamment tourné aux côtés de Gilles Lellouche, Elodie Bouchez, Vincent Cassel, Daniel Auteuil ou encore Gérard Depardieu pour ses futurs projets.

L’une de ces expériences s’est apparemment mal passée pour l’actrice. Invitée sur Europe 1,  elle a fait savoir qu’elle refusait catégoriquement d’en parler.

Sandrine Kiberlain ne souhaite pas aborder le tournage du polar “Fleuve Noir”

Dans la matinée du lundi 12 mars, l’actrice est venue présenter sa nouvelle comédie intitulée La Belle et la Belle sur Europe 1. Dans ce film réalisé par Sophie Fillières, Sandrine Kiberlain interprète Margaux, une femme de 45 ans qui fait la connaissance d’une autre Margaux. Cette jeune femme est en réalité la même personne, cependant âgée de 25 ans de moins. Cette comédie est à voir à partir de mercredi 14 mars dans les salles obscures.

Après avoir questionné l’actrice sur ce projet, Patrick Cohen s’est intéressé à un autre long-métrage dans lequel elle joue. Il s’agit de Fleuve Noir, polar réalisé par Erick Zonca que l’on pourra découvrir dès le 15 août prochain au cinéma. L’animateur a demandé à Sandrine Kiberlain comment s’était déroulé le tournage aux côtés de Vincent Cassel et Romain Duris. La comédienne a alors déclaré :

C’est une expérience que je n’ai pas aimée. Donc je ne peux pas trop en parler, de ce film. Mais je le dis ouvertement, je n’ai pas de problème avec ça.

Patrick Cohen a ensuite tenté d’en savoir plus en répondant :

Hé bien écou­tez, vous l’avez dit. Erick Zonca, on me dit, il est connu pour être un réali­sa­teur assez dur.

Sandrine Kiberlain a alors gardé le silence et n’a pas renchéri sur son ressenti, préférant aborder d’autres sujets. En 2016, la comédienne déclarait au site Allociné à propos de Fleuve Noir :

Il y a beaucoup de noirceur. C’est un film qui sera dans la veine des films noirs qu’on ne voit plus trop d’ailleurs. Le film assume complètement ça, il va au fond de ça. C’est très très sombre.

Le tournage était apparemment aussi jovial que l’ambiance de ce polar que l’on a hâte de découvrir. Récemment, Sandrine Kiberlain s’était également confiée sur sa douloureuse rupture avec Vincent Lindon.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :