Les terribles confidences de Selena Gomez sur sa dépression

Les terribles confidences de Selena Gomez sur sa dépression
Selena Gomez a traversé une passe très difficile, et semble enfin sortir la tête de l'eau. Elle a accepté de se confier sur ses soucis de santé mentale. On vous raconte !

Selena Gomez a traversé une passe extrêmement compliquée ces derniers mois. A tel point qu’en août dernier, la jeune femme avait annoncé faire une pause dans sa carrière, afin de se remettre sur pieds. En effet, elle devait s’éloigner du devant de la scène pour soigner une grave dépression.

La jeune chanteuse faisait en effet de graves crises de panique, et a dû être internée dans un centre psychiatrique du Tennessee. Fort heureusement, son état de santé s’est améliorée, et Selena Gomez  est maintenant beaucoup plus stable psychologiquement. L’occasion pour la starlette de donner une interview pour Vogue.

Jolies confidences

Selena Gomez a donc avoué qu’elle avait eu de graves soucis d’ordre psychologique, et que c’était notamment dû à la pression qu’elle ressentait à cause des réseaux sociaux. Voici ce qu’elle a expliqué :

Dès que je suis deve­nue la personne la plus suivie sur Insta­gram, j’ai paniqué. C’était devenu trop enva­his­sant pour moi. Je me réveillais avec et je m’en­dor­mais avec. J’étais accro et j’avais l’im­pres­sion de voir des choses que je n’avais pas envie de voir. Comme si je remplis­sais ma tête de choses auxquelles je n’avais pas envie de penser. Je finis­sais toujours par me sentir mal quand je regar­dais Insta­gram. C’est pour ça que je le boude un peu actuel­le­ment.

Maintenant,  Selena Gomez a tiré les leçons de cette mauvaise passade, et elle a confié son compte Instagram à son assistante. D’ailleurs, elle ne connaît même pas son mot de passe ! Elle continue à se faire suivre par un psy, et apprécie ces séances :

J’aimerais que plus de gens parlent de la thérapie. Nous les filles, on nous apprend à être presque trop résilientes, à être fortes, sexy, détendues et cool. Une fille branchée. On doit aussi se sentir légitime à s’écrouler.

Aujourd’hui, ces projets sont simples : elle voudrait vivre tranquillement, et aimerait être un peu oubliée. A bon entendeur…

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.
Potins.net