Olivier Giroud regrette l’impossibilité « d’afficher son homosexualité dans le football »

Olivier Giroud regrette l’impossibilité « d’afficher son homosexualité dans le football »
S'il est un sujet tabou au sein du monde du football, c'est bien celui de l'homosexualité. Selon Olivier Giroud, "il y a encore beaucoup de travail dans le monde du foot sur ce sujet"

Celui qui est devenu champion du monde avec le reste des Bleus en juillet dernier le sait bien, le monde du football reste très macho. Lors d’un récent entretien accordé au Figaro, Olivier Giroud a abordé la question de l’homosexualité au sein de son sport. Car s’il est un moment marquant dans sa carrière, c’est bien celui du coming out du joueur Thomas Hitzlsperger, en 2014.

Quand j’ai vu Thomas Hitzl­sperger faire son coming out, c’était fort en émotion. Mais c’est là où je me suis dit qu’il était impossible d’afficher son homosexualité dans le football.

Sans doute a-t-il été témoin de nombreuses remarques homophobes à la suite de cet événement…

Olivier Giroud soutient la cause LGBT

Malgré l’évolution de certaines mentalités, révéler son homosexualité reste une épreuve. Cela est d’autant plus vrai dans le milieu du foot.

Dans un vestiaire, il y a beaucoup de testostérone, de chambrage, les douches collectives… C’est délicat mais c’est comme ça. Je comprends la douleur et la difficulté des gars à faire leur coming-out, c’est une vraie épreuve après un travail sur soi pendant des années.

Confie l’attaquant français.

Moi je suis ultra-tolérant là-dessus, quand j’étais à Montpellier je m’étais engagé dans ce combat en faisant notamment la une de Têtu, et à Arsenal quand ils m’ont demandé de porter les « Rainbow Laces » en soutien à la communauté gay, je l’ai fait.

Poursuit Olivier Giroud.

Et de conclure :

Il y a encore beaucoup de travail dans le monde du foot sur ce sujet.  C’est le moins qu’on puisse dire.

On n’ose à peine imaginer ce qui se dit dans un vestiaire…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :