Les stupéfiantes révélations de Quincy Jones

Les stupéfiantes révélations de Quincy Jones
Le célèbre producteur américain a bien des choses à dire. À 84 ans, Quincy Jones a accordé une interview au site Vulture et il n'a pas mâché ses mots.

Quincy Jones est une figure incontournable du monde de la musique. Il a collaboré avec Franck Sinatra, Michael Jackson, Barbara Streisand et bien d’autres. Il a également fréquenté nombre d’acteurs et personnalités du show-biz avec lesquels il ne se privait pas de faire la fête. Parmi eux, il faut citer le légendaire Marlon Brando, qui n’est plus à présenter. L’étoile hollywoodienne et ancien sex-symbol a su marquer le 7ème art et a influencé de nombreux acteurs encore en activité. C’était également un ami proche de Quincy Jones et ce dernier a déclaré à son sujet au site Vulture :

On était des amis de longue date. On a passé du temps sur l’île à Tahiti que Brando possédait. Il venait danser le cha-cha avec nous. Il savait bien bouger ses fesses. Marlon Brando était l’enfoiré le plus charmant du monde. Il aurait couché avec n’importe qui, n’importe quoi. Il aurait pu baiser une boîte aux lettres ! James Baldwin. Richard Pryor. Marvin Gaye.

James Baldwin est un célèbre écrivain américain, auteur de romans, poésies et pièces de théâtre. Son ouvrage le plus connu reste La Conversion (Go Tell it on the Mountains) paru en 1953. Ses œuvres mettent en avant les pressions et tensions sociales quant à l’intégration des Noirs et des hommes gays ou bisexuels durant les années 50.

Richard Pryor est un humoriste américain considéré comme le meilleur de tous les temps, selon la chaîne Comedy Central. Peu connu en Europe, il est une véritable légende outre-atlantique et a inspiré de nombreux acteurs et comiques actuels, tels que Jerry Seinfield, Dave Chappelle, Bill Burr, Martin Lawrence ou encore Eddy Griffin.

Sa veuve, l’actrice Jennifer Lee Pryor, a confirmé les propos de Quincy Jones et a expliqué au site TMZ :

C’était les années 70 ! Les drogues étaient encore bonnes, en particulier la quaalude. Si vous preniez assez de cocaïne, vous pouviez baiser un radiateur et lui envoyer des fleurs le lendemain.

Selon elle, l’humoriste assumait totalement sa bisexualité comme Marlon Brando qui avait un jour avoué:

Comme de nombreux hommes, j’ai eu des expériences homosexuelles et je n’en ai pas honte.

 Michael Jackson était machiavélique

Quincy Jones a grandement contribué au succès du Roi de la Pop. Il a coproduit les trois albums Off The Wall, Thriller et Bad, qui se sont chacun vendus à des millions d’exemplaires. Malgré le succès, Jones a visiblement la dent dure envers Michael Jackson :

Je regrette de rendre ça public mais Michael a volé plein de trucs. Il a volé beaucoup de chansons. State of Independence (morceau de Donna Summer, NDLR) et Billie Jean. Les notes ne mentent pas, mec. Il était aussi machiavélique que possible.

Michael Jackson est aussi décrit en comme « radin » pour n’avoir pas payé l’un de ses musiciens, Greg Phillinganes, qui a écrit une partie de la musique de Don’t Stop ‘Til You Get Enough :

Il aurait dû lui donner 10% des recettes. Il ne l’a jamais fait.

Le producteur confie également s’être moqué du chanteur à propos de ses opérations de chirurgie esthétique :

Il essayait toujours de se justifier, disait que c’était à cause d’une d’espèce de maladie qu’il avait. Mais c’était bidon. […] Il avait des problèmes avec son apparence parce que son père lui disait qu’il était moche et le maltraitait. (…) À la fin, le problème de Michael était le Propofol et cela affecte tout ton entourage, que tu sois célèbre ou pas. Les lobbies pharmaceutiques qui fabriquent de l’OxyContin (puissant analgésique, NDLR) et toutes ces merdes est un sérieux problème. J’ai fréquenté la Maison Blanche pendant 8 ans du temps des Clinton et j’en ai appris beaucoup à propos de l’influence de Big Pharma (industrie pharmaceutique, NDLR). Tout ceci n’est pas une blague.

Qui a assassiné le Président John Fitzgerald Kennedy ?

Au cous de l’interview, quand le journaliste demande à Quincy Jones s’il y a quelque chose qu’il n’aurait jamais voulu savoir, le producteur répond :

Qui a tué JFK.

Il accuse ensuite le parrain de la mafia de Chicago à l’époque, Sam Giancana, d’avoir commandité l’assassinat :

Il y avait une connexion entre la Mafia, Frank Sinatra et Joe Kennedy. Le père du Président était une mauvaise personne, il a demandé à Frank de s’entretenir avec Giancana afin qu’il obtienne des votes pour son fils. Mais on ne devrait pas parler de cela publiquement.

Amant de Ivanka Trump ?

Après avoir qualifié les Beatles de « pires musiciens du monde« , Quincy Jones a évoqué un autre président, l’actuel Donal Trump :

C’est un enfoiré complètement fou, limité mentalement, mégalomane et narcissique.

Il a été cependant bien plus indulgent avec sa fille Ivanka Trump, qu’il juge très sympathique. D’autant plus qu’ils ont eu une liaison ensemble :

Je suis sortie avec Ivanka, tu sais… Oui, Monsieur. C’était il y a 12 ans. Tommy Hilfiger, Qui travaillait à l’époque avec ma fille Kidada, m’a dit : « Ivanka veut dîner avec toi ». J’ai répondu : « Sans problème, c’est une bonne gonzesse ». Elle avait les plus belles jambes que j’ai jamais vues. Cependant, elle n’a pas le bon père.

Les supporters de Donald Trump seront certainement surpris d’apprendre que la fille de leur leader est sortie avec un Noir de 76 ans à l’époque alors qu’elle n’en avait que 24.

Dans l’interview disponible ici (en anglais), Q parle également du groupe U2 qui, selon lui, est sur le déclin ainsi que de sa grande amie Oprah Winfrey qui ne devrait pas se présenter aux prochaines élections présidentielles...

Quincy Jones fêtera ses 85 ans en mars prochain et ne compte pas chômer pour autant. L’homme est actuellement en pleine promotion de Qwest TV, une plateforme de vidéos à la demande consacrée au jazz, qu’il aimerait voir devenir un « Netflix musical ».

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Potins.net