Melania Trump : Une First Lady « malheureuse » à la Maison Blanche

Un an après l'élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis, Melania Trump semble avoir toujours du mal à trouver ses marques. Et pour cause : la First Lady serait très "malheureuse". Explications.

Cela fait maintenant un an qu’à la surprise générale Donald Trump a été élu président des Etats-Unis. Ainsi, en février dernier, le célèbre milliardaire posait ses valises à la Maison Blanche. Mais si Donald Trump a très vite trouvé ses marques dans sa nouvelle demeure, il n’en est pas de même pour son épouse, Melania Trump.

La First Lady a traîné des pieds avant de rejoindre son mari à Washington. En effet, il aura fallu attendre le mois de juin pour que l’ancien mannequin s’installe également à la Maison Blanche. Et pour cause : ce job de Première dame, Melania n’en aurait jamais voulu.

C’est à l’occasion d’une émission spéciale consacrée à la première année au pouvoir de Donald Trump que les journalistes de Quotidien ont rencontré Kate Anderson Brower, spécialiste des First Ladies. Cette-dernière l’assure, Melania Trump ne partage pas l’enthousiasme de son président de mari :

Elle est vraiment malheureuse ici à Washington. Elle ne sort pas beaucoup de la Maison Blanche et je pense qu’elle se sent un peu comme si elle était dans un bunker. Melania n’a personne vers qui se tourner.

Melania Trump : Une First Lady mal entourée

Plus seule que jamais, Melania Trump est également la cible de moqueries. En effet, la First Lady est souvent critiquée, notamment pour ses choix vestimentaires jugés inappropriés. Selon Kate Anderson Brower, l’épouse de Donald Trump est mal entourée, ce qui expliquerait ses nombreux faux pas :

Elle n’a que neuf personnes qui travaillent pour elle dans son cabinet, là où Michelle Obama en avait 25. Je pense que c’est pour cela que l’on peut lire dans la presse plein de choses qui ne sont pas terribles car elle n’a personne pour lui dire ‘ne fais pas ça.

Ancien mannequin, Melania Trump rêvait d’une carrière dans le monde de la mode. Mais les ambitions politiques de son mari l’ont contrainte à renoncer à ses projets. La First Lady se retrouve aujourd’hui  enfermée dans un rôle qu’elle ne souhaitait vraisemblablement pas…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,