Jean-Marie Le Pen se défend d’être homophobe… et dérape (encore)

Jean-Marie Le Pen se défend d’être homophobe… et dérape (encore)
Bientôt jugé pour "provocation à la haine ou la violence envers les homosexuels", a voulu prouver qu'il n'était pas homophobe en accordant une interview à un magazine gay... Malheureusement pour lui, c'est (encore) raté !

En juin prochain, Jean-Marie Le Pen sera jugé pour « provocation à la haine ou la violence envers les homosexuels ». En cause : des propos tenus par le président d’honneur du Front national, qui avait déclaré en mars 2016 sur son blog :

Je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse… interdites, mais tout de même, dans l’exaltation de l’homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l’enfance et la jeunesse.

Pourtant, Jean-Marie Le Pen se défend d’être homophobe. Et c’est dans les colonnes du magazine gay Friendly, qu’il a tenu à se justifier. Mais cette interview, qui fait déjà couler beaucoup d’encre, pourrait plutôt jouer en sa défaveur. Car une fois de plus, l’homme politique, qui vient de publier ses mémoires, a dérapé.

« À partir du moment où les homosexuels ne mettent pas leurs mains dans ma braguette… »

Ainsi, il explique :

À partir du moment où les homosexuels ne mettent pas leurs mains dans ma braguette ou dans celle de mes petits-enfants, et qu’ils ne se promènent pas avec une plume dans le cul sur les Champs-Elysées, ça m’est égal.

Voilà qui ne devrait pas manquer de faire réagir… Jean-Marie Le Pen précise :

Je fais bien la différence entre les homosexuels et les « homosexualistes » qui sont ceux qui transforment leur choix sexuel personnel en idéologie politique.

D’ailleurs, le président d’honneur du Front national l’assure, son parti n’est pas homophobe :

Vous ne pouvez pas dire ça dans un parti où il y avait Philippot et un certain nombre de personnes dont l’homosexualité était connue. Encore une fois, ce problème ne s’est jamais posé au FN.

Jean-Marie Le Pen voulait prouvait qu’il n’était pas homophobe… mais encore une fois, c’est raté !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :