Jay-Z et Donald Trump s’écharpent sur le chômage des Noirs

Jay-Z et Donald Trump s’écharpent sur le chômage des Noirs
Donald Trump a brandi dimanche la baisse du taux de chômage chez les Noirs depuis son arrivée à la Maison Blanche en réponse à la superstar du rap Jay-Z qui a affirmé que les propos insultants du président américain éclipsaient toute avancée économique.

« Quelqu’un peut-il expliquer à Jay-Z que grâce à ma politique, le chômage des Noirs vient d’être signalé au PLUS BAS NIVEAU JAMAIS ENREGISTRE ! », a tweeté Donald Trump dimanche matin.

La veille, le rappeur avait qualifié de « décevants et douloureux » les termes de « pays de merde » que Donald Trump aurait utilisé pour décrire des nations africaines ainsi qu’Haïti et le Savador.

Donald Trump, le super-cafard

« C’est comme ça que des gens parlent en privé », a-t-il ajouté sur CNN, se lançant dans une parabole comparant la lutte insuffisante contre le racisme aux Etats-Unis à un produit anticafards vaporisé seulement en surface, qui créerait au final un « super-cafard parce qu’on ne s’occupe pas du problème en profondeur ».

Et d’ajouter, sur le ton de la plaisanterie, « et maintenant on a Donald Trump, le super-cafard« .

Prié ensuite de dire si Donald Trump est un bon dirigeant, notamment à la lumière de la hausse du pouvoir d’achat et de la baisse du chômage chez les Noirs comme dans l’ensemble de la population américaine, Jay-Z a répondu :

Non. L’argent ne fait pas le bonheur, ce n’est pas vrai. Ça passe complètement à côté du sujet.

« Traiter les gens comme des êtres humains, ça c’est le sujet », a ajouté le multimillionnaire qui, comme son épouse Beyoncé, est proche de l’ex-président démocrate Barack Obama.

Déjà vainqueur à 21 reprises mais jamais dans une des quatre catégories principales, Jay-Z se présente aux Grammy Awards dimanche soir fort de huit nominations, le record de cette promotion 2018, pour son album « 4:44 », succès critique et commercial.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Potins.net