François Hollande : « Je ne connais personne qui n’aime pas le Flanby ! »

François Hollande : « Je ne connais personne qui n’aime pas le Flanby ! »
Durant son quinquennat (et pas seulement), François Hollande a fait l’objet de nombreuses moqueries. Un surnom lui est resté du lynchage subi : Flanby.

De 2012 à 2017, François Hollande avait investi le palais de l’Élysée. Durant son quinquennat, l’ancien Président de la République a souvent été vivement critiqué. Après les révélations de Closer sur l’adultère du politicien, son image en a pris un coup.

Lynché par une grande majorité de français, François Hollande a bien voulu revenir sur les moqueries dont il a été victime.

François Hollande : Un second mandat aurait-il été envisageable ?

Invité de l’émission Au Tableau qui sera diffusée le 13 juin sur C8, François Hollande s’est prêté au jeu des questions réponses avec des élèves de primaire. Selon le JDD, celui dont le successeur n’est autre que son ancien ministre, leur a déclaré être prêt à ce qu’ils découvrent « une autre facette de [sa] personnalité » et de dire « toute la vérité ».

Lorsqu’il lui a été demandé s’il a regretté de ne pas s’être représenté aux élections, il a déclaré :

Parfois, je peux avoir quelques états d’âme, mais c’est fait. Quand le lait est renversé, on ne peut plus le remettre.

D’après ses dires, il se serait « sacrifié » afin que les français n’aient pas à choisir « entre la droite dure et l’extrême droite ». Nombreux sont les socialistes qui affirment qu’il n’avait, de toute manière, pas la popularité nécessaire pour reprendre sa place à l’Élysée. François Hollande explique cela en raison de ses résultats trop tardifs pour faire bonne impression.

Un an après l’élection d’Emmanuel Macron, François Hollande estime qu’il est encore trop tôt pour le juger. Cependant, il le félicite pour ses compétences sur l’international, un peu moins sur le dialogue.

 Ce qu’il pense de son surnom

En 2003, Arnaud Montebourg lui a attribué un surnom peu flatteur qui lui colle encore à la peau : Flanby.

Il veut me blesser, mais c’est une très bonne proposition. Je ne connais personne qui n’aime pas le Flanby !

Ce qui semble plus agacer François Hollande est le fait que l’on ait pu le juger sur sa cravate de travers.

Qu’on ait pu me juger sur le fait que ma cravate était de travers m’a toujours insupporté. […] C’est l’action qui compte, pas l’apparence. Il vaut mieux une cravate de travers et une pensée droite que le contraire.

La moindre apparition de l’ancien Président devenait une énième occasion de le tacler comme lorsqu’il se retrouvait sous la pluie lors de son discours sur l’île de Sein en 2014.

Ce qui compte c’est la dignité. Elle ne tient pas à une goutte sur ses lunettes, mais aux propos qu’on tient.

Enfin, après lui avoir fait essayer le floss et avant de lui dire au revoir, les élèves ont trouvé l’idée de cadeau parfaite pour François Hollande : des lunettes avec essuie-glace.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :