Emmanuel Macron : Son poème adressé à une adolescente anglaise

Emmanuel Macron : Son poème adressé à une adolescente anglaise
Emmanuel Macron a répondu au poème d’une anglaise de 13 ans par un autre. Découvrez-le sans plus attendre.

Une jeune anglaise de 13 ans prénommée Sophie a écrit un poème sur la Tour Eiffel qu’elle avait pu admirer au printemps dernier. Éblouie par la géante de fer, elle a alors retranscrit l’émotion éprouvée à la vue de cet incontournable monument.

Elle a quatre belles jambes qui l’aident à se tenir fière. Elle regarde tout le monde d’en haut, la tête dans les nuages. Elle est grande et élégante avec sa jupe de dentelle métallique, écrit Sophie. Vous devez lever un peu la tête pour la voir entièrement […] Elle est le centre d’attention, remarquée par tous. On l’appelle la tour Eiffel, elle est incomparable.

Elle a ensuite envoyé son poème rimant en anglais au Président de la République Française.

Emmanuel Macron : Une réponse en poésie

L’Ambassade de France au Royaume-Uni a dévoilé le poème de la jeune fille mais aussi celui d’Emmanuel Macron ! En effet, le Président a répondu à l’enfant le jour de ses 13 ans. Un beau cadeau offert par le compagnon de Brigitte, et tout en anglais.

Emmanuel Macron : Son poème adressé à une adolescente anglaise

Voici la traduction faite par Le Parisien.

En voyage à Paris, la petite Sophie
Croisa une géante, illuminant la nuit.
« Comment t’appelles-tu, monstre surnaturel ? »
« Mes nombreux visiteurs m’appellent Tour Eiffel »

« N’es-tu pas parfois lasse, avec tes mille atours
Que l’on ne voit en toi qu’une banale tour.
Toi, le dragon, la fée, qui veille sur Paris,
Toi la torche olympique qui flotte dans le ciel gris ? »

« Comme tu me flattes ! Si rares sont les poètes
Qui chantent les louanges de mon âme parisienne
Comme l’ont fait Cocteau, Aragon, Cendrars,
Trénet et Apollinaire… Comme tu es si douée
Pour voir sous la surface, tu pourrais
Si tu veux, quand tu seras rentrée de France
Prendre ton stylo et écrire
Pourquoi tu m’apprécies-ce serait gentil et amusant ! »

« Tu peux compter sur moi ! Il y a tant à dire
J’écrirai vingt lignes… mais qui les lira ? »

« Eh bien je connais un homme qui lira ton poème. »

« Vraiment ? Qui ? »

« Le président de la France. »

Le Président de la République a, une fois de plus, prouvé son amour de la littérature.

Qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :